Paul Lacombe de La Tour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Lacombe de la Tour
Décès 9 juin 1940
Bois de Noroy (Compiègne)
Mort au combat
Origine Drapeau de la France France
Arme arme blindée cavalerie
Grade lieutenant-colonel
Années de service 19101940
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Commandement GRD 97
Distinctions Officier de la Légion d'honneur

Paul Lacombe de la Tour, (1910-1940) était un militaire français des deux guerres mondiales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Officier issue de la promotion "La Moskowa" de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr (1910-1913), Paul Lacombe de la Tour est affecté, à la fin de sa scolarité, au 4e Chasseurs.

Deux fois blessé et douze fois cité (dont cinq fois à l'ordre de l'armée), il est chevalier de la Légion d'honneur à la fin de la Première Guerre mondiale.

Promu capitaine en 1919, il est affecté au 1er Régiment de cavalerie du Levant puis au 1er de Spahis marocains.

De nouveau cité à l'ordre de l'armée, en 1921 au Maroc, il est fait officier de la Légion d'honneur avant de servir, à compter de 1923, au 4e Hussards, en France, puis au 1er bataillon de dragons portés, en 1929.

Promu chef de bataillon en 1932, il est affecté au 6e régiment de spahis algériens.

En 1934, il rejoint, pour quelques mois, le 1er Régiment étranger de cavalerie et les rangs de la Légion étrangère, au Maroc.

Après un temps au 3e Spahis marocain, il est affecté à la mobilisation, au 2e Régiment de Chasseurs d'Afrique.

C'est le 1er décembre 1939 qu'il prend le commandement du Groupe de reconnaissance divisionnaire n°180, qui prendra bientôt le nom de GRD97. Paul Lacombe de la Tour est promu, à sa tête, lieutenant-colonel, le 25 mars 1940.

C'est le 9 juin de la même année, au cours d'un combat retardeur de son unité au bois de Noroy, à l'ouest de Compiègne, que le lieutenant-colonel Lacombe de la Tour est tué d'une balle de pistolet mitrailleur en pleine tête.

Sources : Képi blanc n°701 de juillet 2008