Paul Jean-Ortiz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Jean-Ortiz est un diplomate français né le 19 mars 1957 à Casablanca au Maroc et mort le 31 juillet 2014 (à 57 ans) à Paris. Du 9 mai 2012 à son décès, il a été le conseiller diplomatique du président François Hollande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père républicain espagnol[1] le 19 mars 1957 à Casablanca, au Maroc[2], Paul Jean-Ortiz est titulaire d'une licence ès lettres (chinois), diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence. Durant sa jeunesse, il est proche des milieux trotskistes[3].

Se lançant dans la carrière diplomatique, il est nommé successivement troisième secrétaire à Pékin (1987-1988)[4], secrétaire adjoint des affaires étrangères (Orient) au ministère de la Coopération et du Développement (1991-1992)[5], consul général à Canton (1992-1993), deuxième secrétaire à Pékin (1993-1995), premier conseiller à Hanoï (1995-1997), ministre-conseiller à Pékin (2000-2005) puis à Madrid (2005-2009)[4]. Après les Manifestations de la place Tian'anmen, il est un des acteurs de l'opération Yellow Bird qui permet l'exfiltration via Hong Kong de démocrates chinois par la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne[1].

Conseiller du ministre Hubert Védrine de 1997 à 2000[6], il devient directeur Asie et Océanie au ministère des Affaires étrangères en septembre 2009[4]. Spécialiste de la Chine, il parlait couramment le mandarin[4].

Le 17 mai 2012, il est nommé conseiller diplomatique du président François Hollande[4] où il travaille à renouer les relations de la France avec Pékin[1]. Il aurait été influent dans la décision de lancer l’opération Serval au Mali et aurait anticipé la défection américaine pour le projet d'une intervention militaire en Syrie en 2013[1].

Il décède d'un cancer le 31 juillet 2014[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Paul Jean-Ortizpar Bruno Philip, Le Monde,; 2 août 2014
  2. Le guide du pouvoir, J.-F. Doumic,‎ 1990, p. 72.
  3. « Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de l'Élysée », lemonde.fr, 31 juillet 2014.
  4. a, b, c, d et e « Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de Hollande pour la transition », Le Point.fr,‎ 10 mai 2012 (lire en ligne).
  5. Composition du gouvernement et des cabinets ministériels, La Documentation française,‎ 1991, p. 49.
  6. Bernard Gorce, « François Hollande jette les bases de sa diplomatie », La Croix.fr,‎ 9 mai 2012 (lire en ligne).
  7. « Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de Hollande, est mort », sur Le Figaro.fr,‎ 31/07/14 (consulté le 31/07/14)