Paul H. Nitze School of Advanced International Studies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

38° 54′ 29″ N 77° 02′ 25″ O / 38.908, -77.0403 ()

SAIS Logo
Le logo de la SAIS

La Paul H. Nitze School of Advanced International Studies (SAIS), est un centre universitaire qui dépend de l'université Johns-Hopkins basée à Washington. Elle est l'une des grandes écoles leaders dans le monde spécialisée dans l'étude des relations internationales, l'économie, la diplomatie, la politique de recherche et l'éducation.

Cette grande école est considérée comme l'un des principaux lieu de débat politiques car il accueille de nombreux politistes et économistes de premier plan. Parmi eux, on peut citer Francis Fukuyama, (qui depuis le 1er juillet 2010 a rejoint l'université Stanford), le professeur de sciences politiques et ancien membre du conseil de sécurité nationale des États-Unis, Zbigniew Brzezinski, le spécialiste du Moyen-Orient Fouad Ajami, L'historien et économiste David Calleo et l'historien des questions militaires et ancien conseiller au département d'État des États-Unis, Eliot Cohen. Ses étudiants sont sélectionnés parmi un très grand nombre de candidats venus des quatre coins du monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

La SAIS a été créée en 1943 par Paul H. Nitze et Christian Herter et a été intégrée à l'université Johns-Hopkins en 1950. L'école a été créée pendant la Seconde Guerre mondiale par un groupe d'hommes d'État à la recherche de méthodes pour préparer les futurs dirigeants à faire face aux responsabilités internationales qui reviendraient aux États-Unis après la fin de la guerre.

Les fondateurs réunirent des universitaires et des praticiens pour enseigner les relations internationales, l'économie internationale et les langues étrangères à un petit groupe d'étudiants. Les cursus combinait à la fois des enseignements académiques et pratiques. Le site de Washington pour installer l'école s'imposa car la ville concentraient les ressources internationales du pays et était le lieu où se concevait et se mettait en œuvre la politique étrangère des États-Unis. Lorsque l'école a ouvert en 1944, elle ne comptait que 15 étudiants.

En 1955, l'école créa un Centre à Bologne en Italie, qui fut la première école de troisième cycle basé en Europe organisée selon le système de l'enseignement supérieur américain. En 1963, SAIS, devenu trop à l'étroit dans ses bureaux de la Florida Avenue emménagea dans ses locaux actuels, sur Massachusetts avenue. En 1986, le Hopkins-Nanjing Center a été créé à Nankin en Chine, renforçant ainsi la présence de SAIA à travers le monde.

Organisation et programmes académiques[modifier | modifier le code]

SAIS - Washington.

SAIS est une école mondiale avec des campus sur trois continents. Elle a près de 600 étudiants à temps-plein à Washington, 190 à temps-plein à Bologne, en Italie et 160 à temps-plein à Nankin, en Chine[1]. 60 % des étudiants viennent des États-Unis et 37 % de 70 autres pays[2]. 50 % des étudiants sont des femmes et 22 % sont issus de groupes minoritaires des États-Unis. Le Hopkins-Nanjing Center, qui enseigne à la fois en chinois et en anglais est géré conjointement par la SAIS et l'université de Nankin.

Les cours comprennent 20 programmes parmi lesquels économie internationale, relations internationales, gestion des conflits, énergie, ressources et environnement, théorie globales et histoire, droit international et organisations, études stratégiques, développement international, études africaines, politique étrangère américaine, questions asiatiques, questions européennes, Moyen-Orient, Russie et questions eurasiennes, hémisphère occidental et 15 langues étrangères.

SAIS propose des enseignements multi-disciplinaires pour la préparation des diplômes de Master of Arts, Master of International Public Policy et Doctor of Philosophy. Près de 300 étudiants sont diplômés chaque année du SAIS Washington D.C.

Réputation[modifier | modifier le code]

Une étude menée par l'Institut for the Theory and Practice of International Relations a réalisé une étude sur les programmes de troisième cycle en relations internationales à travers les États-Unis en interrogeant plus de 1 000 professionnels sur le terrain. Les résultats de cette étude ont été publiés dans le magazine Foreign Policy de novembre/décembre 2005. 65 % des personnes interrogées ont répondu que la Johns Hopkins University-SAIS était le meilleur programme de troisième cycle en relations internationales, devant celui de l'université de Georgetown (Walsh), l'université Harvard (Kennedy), université Tufts (Fletcher), et université Columbia (SIPA). En 2007, le magazine Foreign Policy a réalisé la même étude et la Johns Hopkins University-SAIS a été cité comme le meilleur programme derrière l'université de Georgetown (Walsh).

Depuis 1990, SAIS et la Fletcher School ont été les deux seules universités des États-Unis n'étant pas des écoles de droit à participer à la compétition de Philip C. Jessup International Law Moot Court Competition. Face à des étudiants en droit, les étudiants de SAIS se sont bien comportés.

Thématiques annuels[modifier | modifier le code]

Depuis 2005, SAIS a choisi un thème annuel de réflexion pour ses étudiants, programmes, intervenants extérieurs et anciens élèves à considérer du point de vue des relations internationales. Ces thèmes permettent également à SAIS d'organiser des événements spéciaux qui lui permettent de lever des fonds comme en 2005, l'année de l'énergie lorsqu'elle invita le vice-président de BP, Nick Butler[3].

  • 2005/2006 - année de l'énergie
  • 2006/2007 - année de la Chine
  • 2007/2008 - année des élections et de la politique étrangère
  • 2008/2009 - année de l'eau
  • 2009/2010 - année de la religion[4]
  • 2010/2011 - année de la démographie
  • 2011/2012 - année de l'agriculture

Centres de recherches[modifier | modifier le code]

  • JHU Foreign Policy Institute
  • Center for Canadian Studies
  • Central Asia-Caucasus Institute
  • Silk Road Studies Program
  • Center For Constitutional Studies And Democratic Development (Italie)
  • Center for Displacement Studies
  • Center for International Business and Public Policy
  • Center for Strategic Education
  • Center for Transatlantic Relations
  • Center on Politics and Foreign Relations
  • Cultural Conversations
  • Hopkins-Nanjing Research Center (Chine)
  • Grassroots China Initiative[2]
  • Institute for International Research (Chine)
  • International Energy, Resources and Environment Program (ERE)
  • International Reporting Project
  • Philip Merrill Center for Strategic Studies
  • The Protection Project
  • Edwin O. Reischauer Center for East Asian Studies
  • Bernard L. Schwartz Forum on Constructive Capitalism
  • SME Institute
  • Swiss Foundation for World Affairs
  • U.S.-Korea Institute at SAIS
  • Global Energy and Environment Initiative
  • Global Health and Foreign Policy Initiative

Publications[modifier | modifier le code]

En plus des différents livres et périodiques publiés par les programmes de SAIS et ses centres de recherches, plusieurs publications méritent d'être signalés :

  • SAIS Review, créée en 1956, une revue sur les débats contemporains dans le domaine des questions internationales.
  • SAIS Observer une revue écrite et gérée par les étudiants.
  • SAISphere, une revue annuelle rassemblant des articles sur les problèmes internationaux, des contributions des anciens élèves et signalant les évènements organisés sur le campus.
  • SAIS Reports, une newsletter bi-mensuelle publiée de septembre à mai, signalant ce qu'ont accompli les instituts de recherches, les programmes universitaires etc.
  • Bologna Center Journal of International Affairs, une revue publiée annuellement depuis sa création en 1994. Cette revue gérée par les étudiants met en lumière les contributions universitaires aux relations internationales.
  • Centerpiece, la newsletter des anciens élèves du Nanjing Center.
  • Guide To Experts in International Affairs, publié tous les deux ans.
  • Working Paper Series, géré par les doctorants.

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

SAIS a plus de 15 000 anciens élèves travaillant dans près de 140 pays[2]. Parmi eux, 130 ont occupé des postes d'ambassadeurs.

Professeurs enseignants ou ayant enseigné à SAIS[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. SAIS Prepare to Lead Brochure, released Summer 2009
  2. a, b et c Ibid.
  3. (en) « Johns Hopkins SAIS », Sais-jhu.edu (consulté le 10 août 2011)
  4. (en) « Johns Hopkins SAIS », Sais-jhu.edu (consulté le 10 août 2011)
  5. U.S. Embassy press release
  6. State department
  7. (en) Government Printing Office Web Division, « USCC Commissioners Page:Honorable William A. Reinsch », Uscc.gov (consulté le 10 août 2011)
  8. (en) « Biography of Ambassador WANG Guangya », Fmprc.gov.cn,‎ 10 novembre 2003 (consulté le 10 août 2011)