Paul Hörbiger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hörbiger.
Paul Hörbiger en 1939.

Paul Hörbiger, né le à Budapest et mort le (à 86 ans) à Vienne, est un acteur autrichien.

Il est le fils de Hans Hörbiger et le frère de d'Attila Hörbiger. Il a joué dans plus de 250 films.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de théâtre à la Schauspielschule Otto, il débute sa carrière en 1919 au théâtre municipal de Liberec en Bohême, puis de 1920 à 1926 au Deutschen Theater à Prague. Sa carrière décolle grâce à son engagement au Deutschen Theater de Berlin de Max Reinhardt où il travaille de 1926 à 1940. Parallèlement, il joue depuis 1929 au Baranowsky-Bühnen (théâtre Baranowsky) et au Kabarett der Komiker (Cabaret des Comiques) (de).

Dans les années 1930, Paul Hörbiger devient, grâce au cinéma parlant, l'un des acteurs les plus populaires du cinéma de langue allemande. Dans ses rôles, il incarne un homme au grand cœur et à la joie de vivre. Il trouve en Hans Moser son partenaire idéal. De 1940 à 1943 Paul Hörbiger joue au Burgtheater de Vienne. Au Salzburger Festspiele de 1943, il incarne Papageno, avec comme partenaire Gusti Huber, dans La Flûte enchantée de Mozart.

En 1936 il fonde, avec le metteur en scène E. W. Emo (de) et le consul autrichien Karl Künzel (de) à Berlin, la société de production Algefa (de) qui a existé jusqu'en 1955.

Comme beaucoup d'autres acteurs, Paul Hörbiger participe en 1938, après l'Anschluss, à l'« appel des artistes viennois » dans la propagande nazie en faveur du référendum d'annexion[1]. D'autre part, Hörbiger a aidé de nombreux collègues juifs du milieu artistique viennois à fuir en Suisse. En 1945, il est arrêté par les Nazis et condamné à mort pour haute trahison. Sa mort a été annoncée par erreur par la BBC.

Après la guerre, Paul Hörbiger poursuit sa carrière d'acteur. Il connait de grands succès dans les années 1950. Parmi les films les plus connus de cette péridode figurent Le Troisième Homme (The Third Man), Hallo Dienstmann (de), Le Rapt des Sabines (de), Les Jeunes Années d'une reine, Mam'zelle Cri-Cri et La Tante de Charley (de). De 1947 à 1949, Hörbiger préside le club de football First Vienna FC 1894.

À partir du milieu des années 1960, Paul Hörbiger joue de plus en plus au théâtre, parce que le cinéma le cantonne par trop dans le rôle du Viennois paisible.

Sa dernière apparition date de 1980 : il joue au Burgtheater dans la pièce Komödie der Eitelkeit de Elias Canetti, mise en scène de Hans Hollmann.

Tombe d'honneur de Paul Hörbiger au Cimetière central de Vienne (32C-52)

Une famille d'acteurs[modifier | modifier le code]

Paul Hörbiger est le fils de Hans Hörbiger, le fondateur de la doctrine de la glace éternelle (Welteislehre), il est le frère d'Attila Hörbiger et l'oncle d'Elisabeth Orth (de), Christiane Hörbiger et Maresa Hörbiger (de), grand-oncle de Cornelius Obonya (de). Marié depuis 1921 avec l'actrice Josepha „Pippa“ Gettke, il est père de Christl (née le 17 mars 1922), de Hansi (né en 1926 et mort le 16 mars 1929), de Monika (née le 5 mai 1930, mère de Christian Tramitz (de)) et de Thomas Hörbiger (de), lui-même acteur et père de Mavie Hörbiger.

Filmographie (sélection)[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Wiener Künstler zum 10. April, dans Neues Wiener Journal (de) du 7 avril 1938, page 13.

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Paul Hörbiger » (voir la liste des auteurs)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Hörbiger, Ich hab für euch gespielt. Erinnerungen, (notes prises par Georg Markus), Herbig, 1979 (ISBN 3-7766-1001-8)
  • Michael Horowitz, Paul Hörbiger: Lebensbilder, Jugend und Volk, Wien, 1993 (ISBN 3-224-17693-8)
  • Herwig Würtz, Paul Hörbiger, Hans Moser: zwei Wiener Schauspiel-Legenden, Stadt Wien, 1994
  • Georg Markus, Die Hörbigers. Biografie einer Familie, Amalthea, 2006 (ISBN 3-85002-565-9)

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • Christina Höfferer et Andreas Kloner, Hörbiger. Eine Familienaufstellung, ORF-Radiofeature, 2008, 54 minutes

Liens externes[modifier | modifier le code]