Paul Carpita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Carpita, né le 12 novembre 1922 à Marseille où il est mort le 23 octobre 2009[1], est un réalisateur français.

Il est né d'un père docker et d'une mère poissonnière. Pendant la Seconde Guerre mondiale il devient résistant, membre des FTP, et adhère au PCF en 1943[2]. Instituteur, il fonde ensuite le groupe Cinepax qui réalise des reportages sociaux et engagés sur la reconstruction de Marseille, sur les manifestations contre la guerre d'Indochine et sur la grande grève des dockers de 1950.

Sa filmographie est associée à Marseille, aux dockers, aux luttes syndicales, à la lutte pour la paix, mais aussi à la poésie de l’enfance.

Son film le plus important Le Rendez-vous des quais, frappé par une mesure d'interdiction totale en juillet 1955 et saisi dès sa première projection le 12 août 1955[3], reste censuré jusqu'en 1989. À sa reprise, ce film a suscité l'intérêt des cinéphiles et du public.

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1948 : Pour que nos joues soient toujours roses, série de courts métrages.
  • 1958 : La récréation (16') *
  • 1960 : Marseille sans soleil (17') *
  • 1962 : Demain l'amour (17') *
  • 1964 : Des lapins dans la tête (18') *
  • 1964 : La grenouille (16') *
  • 1964 : Graines au vent (18') *
  • 1966 : La visite (20') *
  • 1970 : Adieu Jésus, poème cinématographique (8') *
  • 1972 : Les fleurs de glai (18') *
  • 1992 : La poupée romaine (13') *

Moyens métrages[modifier | modifier le code]

  • 1947 : Nous voulons vivre, contre la bombe atomique.
  • 1951 : Je suis née à Berlin, festival mondial de la jeunesse pour la Paix (quelques images *).
  • 1955 : Rencontre à Varsovie (75') *

Actualités[modifier | modifier le code]

  • 1950 : Contre-actualités, contre la guerre en Indochine, la grève des dockers, etc.
  • Ciné-Pax : (quelques images *).

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • 1946 : Vers la lumière, la reconstruction de Marseille.
  • 1946 : Rencontre jeunesse, avec Pablo Picasso.
  • 1982-1994 : documentaires de commande (non détaillé). *

(*) : Disponibles en DVD.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Disparition du cinéaste Paul Carpita », sur laprovence.com,‎ 24 octobre 2009 (consulté le 24 octobre 2009)
  2. Le Maîtron, notice sur Paul Carpita rédigée par Jean-Claude Lahaxe [1]
  3. « Mort de Paul Carpita, grand cinéaste et homme de cœur, Jean Roy », sur www.humanite.fr .,‎ 26 octobre 2009
  4. Ce film regroupe six courts métrages réalisés par Paul Carpita : La récréation, Marseille sans soleil, Demain l'amour, Des lapins dans la tête, Graines au vent et Adieu Jésus.

Liens externes[modifier | modifier le code]