Paul Bouchard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouchard.

Paul Bouchard (1908-1997), avocat, homme politique et journaliste canadien (québécois). Bernadette Boulet Bouchard épouse d’Alfred Bouchard, parents de Jean Bouchard, Paul Bouchard et Pierre Yvon. Paul Bouchard fait ses études au Séminaire de Québec (1920-28). Philippe-Auguste Choquette, ami de sa famille, lui procure un laisser-passer spécial pour la Bibliothèque du Parlement où durant sa jeune vie d'adulte il se gavera de lectures. Il ouvre son cabinet d'avocat en 1934 avec Roger Vézina.

Rédacteur du journal La Nation, il critiqua le gouvernement de Richard Bedford Bennett et jugea que la confédération canadienne était en faillite. Bouchard était également un militant corporatiste tenté par l'antisémitisme, il s'inspira des "faisceaux" de Mussolini et créa un groupuscule de militant d'extrême droite les "Faisceaux républicains" (ou "Faisceaux séparatistes") associé à son journal La Nation (voir à ce propos l'ouvrage en ligne de Dorval Brunelle, Les Trois colombes).

Durant les années 1940, Bouchard se rallie au gouvernement de Maurice Duplessis. Il sera l'un des principaux journalistes et propagandistes de l'Union nationale. Il est l'auteur de nombreuses publications officielles pour le parti.

À partir des années 1960, Bouchard devint professeur à l'université Laval et occupa des fonctions diplomatiques pour certaines dictatures sud-américaines. En 1980 il est président de la Société des écrivains canadiens.

Aujourd'hui, il est considéré comme l'un des premiers penseurs du mouvement souverainiste québécois; il a été dénoncé par la controversée chercheuse Esther Delisle pour ses dérives fascisantes. Robert Comeau, professeur d'histoire à l'université du Québec à Montréal aujourd'hui à la retraite, a consacré un mémoire de maîtrise au journal La Nation dans les années 1970.

Références[modifier | modifier le code]

Comeau, Robert. Les indépendantistes québécois, 1936-1938. Mémoire de M.A. (Histoire), université de Montréal, 1971. 2 v.

Côté, Jean. Paul Bouchard : flamboyante figure de notre époque, 1908-1997. Outremont, Québécor, 1998. 240 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Paul Bouchard, « Faillite de la confédération », La Nation, 3 décembre 1936 (extraits), site Québec libre!