Paul Boeswillwald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Louis Boeswillwald
Image illustrative de l'article Paul Boeswillwald
Portrait par lui-même
Présentation
Naissance 22 octobre 1844
Paris
Décès 1931
Nationalité Drapeau de la France France
Activité(s) inspecteur général
Inspecteur des édifices diocésains
enseignant
Formation Eugène Viollet-le-Duc
Ses élèves Max Sainsaulieu
Œuvre
Réalisations Cathédrale Saint-Étienne
Cité de Carcassonne
tour du château d'Oudon
Entourage familial
Père Émile Boeswillwald
Famille Émile Artus Boeswillwald (fils)

Paul Louis Boeswillwald est un architecte français né à Paris le 22 octobre 1844, mort en 1931.

Carrière[modifier | modifier le code]

Fils de l'architecte Émile Boeswillwald et père du peintre Émile Artus Boeswillwald. Élève d'Eugène Viollet-le-Duc ; il collabora avec celui-ci pour la restauration des remparts de la Cité de Carcassonne à partir de 1879. Comme son père il fut inspecteur des monuments historiques. Il succèdera à son père lors de la restauration de la Cathédrale Saint-Étienne de Toul. Il fut professeur et eut comme élève Max Sainsaulieu. Architecte diocésain de Bourges, est entré à la commission des monuments historiques le 26 mars 1885, fut nommé inspecteur général en remplacement de son père le 21 décembre 1895 et prit sa retraite le 1er février 1929.

Restaurations[modifier | modifier le code]

le pont fortifié d'Orthez
Chapelle des évêques de Toul par Paul Boeswillwald (1877)

Iconographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Le service des Monuments historiques. Son histoire : organisation, administration, législation (1830-1934), M.Paul Verdier. in : Congrès archéologique de France XCVIIIe session, A. Picard, Paris, 1936.

Site externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Elle est reproduite dans le catalogue de l'exposition consacrée à son fils Émile Artus Boeswillwald, p. 23.