Paul Billard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Billard, né le 25 novembre 1957 à Dakar (Sénégal), est un compositeur et peintre français.

Paul Billard, en 2010

Ses premiers pas dans l'art[modifier | modifier le code]

Enfant, il est l’élève de Maître Mermet, sculpteur à Cusset dans l'Allier. Il expose à ses débuts aux Arts bourbonnais à l’époque de la présidence de Léo Martinez. Il suit une formation d'architecte et exercera huit années. Paul Billard choisira également la voie de l'enseignement de l'art, parallèlement à sa vie d'artiste.

Compositeur[modifier | modifier le code]

Son monde musical se divise en diverses sphères : les pièces pour enfants, celles pour jeunes, les pièces de musique sacrée et son œuvre lyrique (Cf. ci-dessous)[1]. Son écriture est aussi éclectique que le sont ses intuitions. Les actes de ses opéras sont souvent des projections de rêves ou de flashs éveillés, comme le sont d’ailleurs ses peintures. Chaque morceau a son essence propre. Il écrit pour des formations diverses, mais affectionne les ensembles solistes chœurs et orchestre, quand le morceau qui vient de naître s’y prête.

Œuvres majeures[modifier | modifier le code]

  • L’opéra jeune « La Promesse » dans lequel son « Parle enfant au monde »
  • L’opéra d’enfants « Le Rêve » dans lequel « L’Enfant parfumé »
  • L’opéra ballet « Atlanticus et les extra-mérestres »
  • La série d’opéras sur Richard Cœur de Lion « Le Roi Richard » : « Aux croisades », « A la quête de Richard » , « Les trois lions »
  • La série d’opéras sur « Byzance » : « La fondation : Constantin Constantinople » - « Justinien et Théodora » - « Haraldr Norwick et Maria » - « Les derniers jours de Sainte Sophie ou la chute de Constantinople »
  • « Cygnes - étoiles » sur mode romantique (pièce de concert)
  • « L’enfant d’Orient »
  • « L’Oratorio d’un condamné » dans lequel son « Enfant de l’aube »
  • « L’opéra au Très-Haut »
  • « Le Requiem pour un enfant »
  • « l’Oratorio de Noël »
  • « La Messe E »
  • « La Messe de la Trinité »

&

  • Série enfants
  • Série jeunes dont la série « chœurs de jeunes et synthétiseurs »
  • Série « chœurs de circonstance » dont les « final de concert »
  • Série de « Noëls » dont l'Oratorio de Noël
  • Série « Mélodies sur les peuples » dont Égypte
  • Pièces instrumentales et pièces d’orchestre
  • Pièces pour orgue
  • Arrangements de pièces populaires, de musiques de film, d’œuvres classiques ou romantiques.

Remarque : on trouve parmi cette liste des œuvres achevées, et des œuvres en cours d’orchestration.

Hautboïste[modifier | modifier le code]

Hautboïste formé au conservatoire de Vichy, il en a par la suite enseigné la pratique durant quinze années. Il a été musicien d’orchestre, 1er Hautbois dans divers orchestres parmi lesquels : la Symphonie de Vichy (direction Victor Dutériez), l’Harmonie de Vichy (chefs : André Relin et Jean Fonta), la Semeuse de Cusset. Concertiste, il aborde les concertos de Cimarosa, Marcello, Albinoni, Corelli, un Brandebourgeois de Bach, sonates de Vivaldi, Telemann, Adagio de Zipoli, et ses propres œuvres ainsi qu'une de Gil Herbepin.

Peintre[modifier | modifier le code]

Architecte de formation, Paul Billard s’exprime également au moyen des divers arts plastiques : peintures, modelage, gravures, encres, fusain, maquettes, mais aussi par la création de décors, d’accessoires, de costumes de scène pour le théâtre.

Sa peinture est diversifiée, il crée par série, par thèmes, par techniques. Même si sa peinture est en général inspirée (flashs éveillés ou rêves), il lui arrive de jouer avec les couleurs ou les matières par simple plaisir. Il aime peindre « grand » mais aussi « petit ». L’influence des arts de la scène se lit dans ses réalisations, leur composition, leur système coloré, leur sens de lecture, le dit et le suggéré, les allusions, le cadrage des systèmes de repères. On lui sait l’amour du camaïeu jusque dans les décors de scène de ses opéras ou dans la création des costumes, chaque acte de ses opéras a été pensé musique, ballets, textes, costumes, mise en scène, décors. Il affectionne le croquis tout autant que l’esquisse. Il travaille le détail comme le concept d’ensemble général, l’épure aboutie tout autant que le projet de départ. On lui doit aussi des caricatures par milliers.

Chef de chœur[modifier | modifier le code]

Outre le fait d'avoir enseigné le hautbois durant quinze ans, il a enseigné le chant, durant quelques trente années, à des générations de choristes enfants des chorales des collèges Saint Dominique de Vichy, Saint Joseph - Saint Pierre de Cusset, Notre Dame des Victoires de Saint-Pourçain, des centres AGOSPAP de vacances musicaux des administrations de Paris. Il a été intervenant ponctuel à l'Abbaye de Sept-Fons, soit à la schola soit en leçons personnalisées.

Activité[modifier | modifier le code]

Fête Napoléon III, Palais des congrès de Vichy, 2010

Il est l'actuel président de Chamlumière[2], Association loi de 1901. L'activité de Paul Billard s'inscrit dans des champs artistiques qui vont du théâtre classique ou contemporain aux opéras d'enfants ou de jeunes, en passant par les soirées à thèmes : viennoises, Belle Époque, années 1900 ou encore années folles et dans des styles musicaux allant des musiques de film aux variétés, des concerts symphoniques aux gospel a capella, des concerts slaves aux concerts de Noël et des concertos pour piano et orchestre aux œuvres de Paul Billard, et de ses amis.


Références[modifier | modifier le code]