Paul Berman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Berman, né en 1949, est un journaliste et essayiste américain.

Thèses[modifier | modifier le code]

Dans son livre, les habits neufs de la terreur, il définit le totalitarisme comme une politique de mobilisation des masses au service d'objectifs inaccessibles au nom d'entités transpersonnelles comme la classe sociale, l'État ou la communauté religieuse finissant toujours en bains de sang et dans l'autodestruction[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Berman, Paul (1996). A Tale of Two Utopias: The Political Journey of the Generation of 1968. W W Norton & Company. ISBN 0-393-03927-7.
  • Berman, Paul (2003). Terror and Liberalism. W W Norton & Company. ISBN 0-393-05775-5.
  • Berman, Paul (2005). Power and the Idealists: Or, The Passion of Joschka Fischer, and its Aftermath. Soft Skull Press. ISBN 1-932360-91-3.
  • Berman, Paul (2010). The Flight of the Intellectuals. Melville House Publishing. ISBN 978-1-933633-51-0.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Horizons et débats, 8 mars 2010, N°9, le nihilisme écologique, par Edgard L. Gârtner, p.3