Paul Acker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Acker.
Paul Acker

Paul Acker, (Saverne, 14 septembre 1874 - Thann, 27 juin 1915), est un écrivain alsacien de langue française, auteur de romans populaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maison natale à Saverne

Journaliste, il a collaboré au Gaulois, à L'Écho de Paris et à La Revue des Deux Mondes, à l'Illustration, à la Revue de Paris et à la Revue critique des idées et des livres.

Le 27 juin 1915 il est tué dans un accident automobile en service commandé, près du front de Thann. Il est inhumé à Saverne le 11 août 1922. À Goldbach (Haut-Rhin), une stèle a été érigée à sa mémoire par le Souvenir français[1].

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Petites confessions. Visites et portraits, 1905
  • La Petite Madame de Thianges, 1906
  • Le Désir de vivre, 1907
  • Les Exilés, 1911
  • Le Beau Jardin, 1912
  • Les Demoiselles Bertram, 1914
  • Tante Babiole - Collection Stella no 76
  • Les Deux Cahiers - Collection Stella no 174
  • Les Exilés - Select-Collection no 164

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Henry Bordeaux, Trois tombes. (La Prière pour les absents. Max Doumic. Paul Acker. Maurice Deroure. Les Honneurs aux morts.), Plon-Nourrit, Paris, 1916, XIII-291 p.
  • Alphonse Wollbrett, « Paul Acker », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 1, p. 13

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]