Patsy Mink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patsy Mink
Image illustrative de l'article Patsy Mink
Fonctions
Représentante du 2e district d'Hawaï
Prédécesseur Daniel Akaka
Successeur Ed Case
Prédécesseur District créé
Successeur Daniel Akaka
Représentante du district unique d'Hawaï
Prédécesseur Thomas Ponce Gill
Successeur District supprimé
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Maui, Hawaï, États-Unis
Date de décès (74 ans)
Lieu de décès Honolulu, Hawaï, États-Unis
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université du Nebraska
Université de Hawaï
University of Chicago Law School
Profession Avocat
Religion Protestantisme

Patsy Matsu Takemoto Mink dite Patsy Mink (japonais : 竹本まつ), née le à Maui (Hawaï) et décédée le à Honolulu est une membre démocrate de la chambre des représentants des États-Unis, élue de Hawaï de 1965 à 1977 puis de 1990 à sa disparition. Elle remporte de manière posthume sa dernière élection[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la première femme non blanche élue à la Chambre des représentants. Le jour de sa prise de fonctions, elle dépose une résolution de protestation contre les essais nucléaires britanniques dans le Pacifique qui est adoptée[2].

Féministe, elle est la première femme d'ascendance asiatique candidate aux primaires présidentielles américaines en 1972. En 1972, elle fait voter le Titre IX (Title IX of the Education Amendments of 1972 ) qui interdit toute discrimination sur la base du sexe dans les programmes d’Éducation soutenus par l’État fédéral, amendement qui est renommé Patsy T. Mink Equal Opportunity in Education Act à sa disparition en 2002. Le Titre IX a ainsi permis l'éclosion de compétitions sportives féminines dans les universités américaines[3]. En 1974, elle fait voter le Women's Educational Equity Act, loi de promotion de l'éducation pour les femmes.

En 1976, elle échoue à briguer un siège au Sénat et entre dans l'administration du président Jimmy Carter. Élue au comté d'Honolulu, elle est en conflit avec le maire Frank Fasi. Elle retrouve son siège à la Chambre en 1990.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Patsy Mink », Chambre des représentants (consulté le 3 août 2011)
  2. Hyung-chan Kim, « Patsy Mink », Distinguished Asian Americans: a biographical dictionary (consulté le 3 août 2011)
  3. « Twenty-Five Years After Title IX: Women Gain in Steps, Not Leaps », National Organization for Women,‎ 2007 (consulté le 3 août 2011)