Patrimoine Le Corbusier de Firminy-Vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le site Le Corbusier de Firminy a été construit par Charles Édouard Jeanneret dit Le Corbusier. Le patrimoine Le Corbusier de Firminy-Vert est le plus important site réalisé par l'architecte en Europe et le second dans le monde après Chandigarh situé en Inde.

Historique[modifier | modifier le code]

Lors de son élection en 1953, Eugène Claudius-Petit décide de faire auditer la ville. Le centre ville était composé de bâtiments pour la plupart construits avant 1914. Les équipements comme l’adduction en eau potable étaient pratiquement inexistants.

Fort de ce constat Eugène Claudius-Petit décide de créer un nouveau quartier avec tout le confort moderne. Ce sont quatre architectes (Charles Delfante, Marcel Roux, Jean Kling et André Sive) qui sont choisis pour réaliser le premier plan d'urbanisme intitulé "Firminy-Vert"en 1954.

Leurs constructions respectent les grands principes de la Charte d'Athènes (plus de 88 % de verdure et le reste en bâtiment), dont Le Corbusier est l'un des fondateurs et qu'il publia en 1943.

Le Corbusier était un très grand ami du maire de Firminy, Eugène Claudius-Petit, également ministre de la reconstruction sous la IVe république, qu'il rencontre en 1946 aux États-Unis.

Cette amitié entrainera le maire a inviter Le Corbusier à dessiner la deuxième phase du nouveau quartier de Firminy-Vert en 1954.

Il plancha sur deux plans d’urbanisme :

  • le premier, en 1958, était l’élaboration d'un centre civique (stade municipal, maison de la culture et de la jeunesse et l’église) ;
  • le second, vers 1962, était la réalisation d’un projet de 3500 logements repartis sur trois unités d’habitations. Il prévu aussi des équipements scolaires et commerciaux[1].

Le Corbusier meurt en 1965 au Cap Martin avant la fin des chantiers et tous les projets ne furent pas réalisés. Seule une unité d’habitation fut construite ; les travaux de l’église s'arrêtèrent faute de financement en 1978, laissant le niveau 5 sans la partie supérieure.

Avant sa disparition, il ne put dessiner la piscine qui devait s'insérer dans l'ensemble architectural. Elle fut dessinée ultérieurement par l'un de ses disciples nommé André Wogenscky.

En 2003, les travaux de l’église reprirent après 30 ans d'arrêt. Les travaux furent financés sur fonds publics en violation du principe de séparation de l'Église et de l'État. L'ouvrage fut inauguré en 2006. Les marchés de travaux furent annulés par le tribunal administratif mais postérieurement à leur réalisation.

En 2008, la fondation Le Corbusier propose pour la deuxième fois le classement de tous les sites de Le Corbusier au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Monument[modifier | modifier le code]

L’ensemble du site Le Corbusier de Firminy est classée monument historique et est composé :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Noël Jouenne, Dans l'ombre du Corbusier. Ethnologie d'un habitat collectif ordinaire, Paris, L'Harmattan, 2007 (ISBN 9782296033108)
  • Clarisse Lauras, Firminy-Vert : de l'utopie municipale à l'icône patrimoniale, Paris, Presses universitaires de Rennes, 2014 (ISBN 978-2-7535-2929-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]