Patrick McGrath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McGrath.

Patrick McGrath

Description de cette image, également commentée ci-après

Patrick McGrath au festival du livre de Brooklyn en 2008

Activités Romancier, nouvelliste, scénariste
Naissance 7 février 1950 (64 ans)
Londres, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Langue d'écriture Anglais britannique
Genres Fantasy, fantastique
Distinctions Flaiano Prize 2001 pour Martha Peake

Œuvres principales

  • Spider
  • Trauma
  • L'Asile

Patrick McGrath né le 7 février 1950 à Londres est un écrivain britannique, connu pour plonger son lecteur dans la subjectivité de personnages psychotiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrick McGrath a passé une partie de son enfance près de l’hôpital psychiatrique de Broadmoor, dont son père était le directeur médical. Depuis 1981, il partage son temps entre Londres et New York, où il vit avec sa femme, la comédienne Maria Aitken.

Il attire l’attention dès la parution de son premier recueil de nouvelles (Blood and Watr and Other Tales, 1988). Les situations répugnantes qu’il décrit contrastent avec son ton de sécheresse ironique : une lady victorienne succombe aux caresses d’une main attachée au crâne de son amant mort ; une secte de buveurs de sang assassine une mère et son enfant, une créature ancienne et immortelle survit dans un état de putréfaction...

On le considère souvent à l'origine du mouvement littéraire dit néo-gothique, notamment depuis 1991 et la parution du recueil The New Gothic édité en collaboration avec Bradford Morrow. Dans ce recueil fondateur, McGrath et Morrow en appellent à Edgar Allan Poe et à l'héritage psychanalytique pour justifier leur nouvelle sensibilité littéraire.

Si les premiers textes affichaient une volonté marquée de reprendre les motifs de la littérature gothique par le prisme postmoderne, les romans suivants ont privilégié l'intériorisation d'états mentaux extrêmes et le discours de la folie à travers des récits trompeurs qui ont souvent la forme de "confessions hallucinées" (Max Duperray). Plus récemment, l'auteur a quitté le décor britannique qui caractérisait ses premiers romans pour ouvrir son horizon sur l'espace américain. Ghost Town, son dernier recueil en date, explore notamment la ville de New York à travers les siècles, plongeant le lecteur au plus profond de l'inconscient de la ville.

La lecture des textes de Patrick McGrath est toujours une expérience complexe, où se fondent fascination et répulsion. Le talent stylistique de l'auteur cohabite souvent avec l'écriture d'un malaise profond et la mobilisation de thèmes liés à la transgression et à la décrépitude, qui en font aujourd'hui encore un écrivain dont on peut s'accorder à dire qu'il est de sensibilité gothique.

Tous ses ouvrages, à l'exception du roman Dr Haggard's Disease et du recueil Ghost Town ont été traduits en français.

En 2010 il fait partie des membres du jury du 5e Festival de Rome.

Bibliographe[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Le Triomphe de l’ivrogne et autres contes gothiques, Albin Michel « Grandes traductions », 1993 ((en) Blood and Water : And Other Tales, 1988)
  • (en) The Angel : And Other Stories, 1995
  • (en) Ghost Town : Tales of Manhattan Then and Now, 2005

Direction d'anthologie[modifier | modifier le code]

  • The New Gothic : a collection of contemporary Gothic fiction, anthologie composée par Bradford Morrow & Patrick McGrath (New York : Random House, 1991 - Londres : Picador, 1992). Non traduit en français.

Nouvelle[modifier | modifier le code]

  • Cleave le vampire ((en) Cleave the Vampire, or, A Gothic Pastorale, 1991)
    in 22 histoires de sexe et d’horreur (Albin Michel, 1993)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie critique[modifier | modifier le code]

  • Magali Falco, La Poétique néo-gothique de Patrick McGrath : Discours de la folie sur l'écriture postmoderne. Paris : Publibook, 2007.
  • Magali Falco, A Collection of Interviews with Patrick McGrath, Paris : Publibook, 2008, 115 p.
  • Sue Zlosnik, Patrick McGrath. Cardiff : University of Wales Press, 2011, 154 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]