Patrick Gyger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gyger.

Patrick J. Gyger (né en 1971 à São Paulo au Brésil) est un historien, auteur et curateur suisse[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une enfance au Brésil, Patrick Gyger s'installe en Suisse où il suit une formation d'historien à l'université de Lausanne[2]. Il publie en 1998 L’épée et la corde : criminalité et justice à Fribourg (1475-1505)[3].

Maison d'Ailleurs[modifier | modifier le code]

Depuis 1999 à 2011, Patrick Gyger est directeur de la Maison d'Ailleurs, musée de la science-fiction, de l'utopie et des voyages extraordinaires à Yverdon-les-Bains (Suisse).

Dans le cadre du musée, il a entre autres coordonné pour l'Agence spatiale européenne la publication de Innovative Technologies from Science Fiction for Space Application (ESA, BR-176, 2001) et cofonde le symposium "Imaging the Future" sur les nouvelles technologies numériques à Neuchâtel en 2004[4].

En outre, est paru sous sa direction et celle de Gianni Haver (2002), De beaux lendemains? Histoire, société et politique dans la science-fiction (Lausanne, Antipodes), nommé pour le Grand Prix de l'Imaginaire 2003 (catégorie Essai). En 2005, il publie Les voitures volantes. Souvenirs d'un futur rêvé aux éditions Favre.

En 2008, Patrick Gyger ouvre l'Espace Jules Verne, une extension de la Maison d'Ailleurs dévolue à Jules Verne et aux voyages extraordinaires. Ce musée remanié reçoit le Grand Prix de l'Imaginaire 2010, catégorie "Prix européen".

Lieu unique[modifier | modifier le code]

En janvier 2011, Patrick Gyger prend ses fonctions comme directeur du Lieu unique à Nantes à la suite de Jean Blaise[5], et place son projet sous le signe de l'utopie. Depuis 2011, il lance les festivals Un Week-end singulier (pratiques hors normes et art brut), Assis ! Debout ! Couché ! (musique), les Géopolitiques de Nantes (avec Pascal Boniface) ou encore Atlantide (festival de littérature, placé sous la direction artistique d'Alberto Manguel).

Autres activités[modifier | modifier le code]

Patrick Gyger a également été directeur artistique des Utopiales, festival International de science-fiction de Nantes de 2001 à 2005.

Il a également fondé une société active dans le domaine de la culture spatiale (spaceOp sàrl), fait partie de la Fondation Tanagra pour l'Art[6], et a enseigné à la Haute École d'Art et Design de Genève[7], ainsi qu'à l'École Professionnelle d'Art Contemporain de Saxon.

En 2009, il présente la conférence d'ouverture de Lift à Genève[8].

Prix[modifier | modifier le code]

En 1997, Patrick Gyger a reçu le prix de faculté de l'université de Lausanne[9].

Gyger a reçu le grand prix de l'Imaginaire 2002, catégorie « prix européen » pour son travail à la Maison d'Ailleurs[10].

En 2006, il a été cité parmi les « 100 personnalités qui font la Suisse romande » par le magazine L'Hebdo (Suisse)[11].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L’épée et la corde : criminalité et justice à Fribourg (1475-1505) en 1998.
  • (Ed. avec Gianni Haver) De beaux lendemains? Histoire, société et politique dans la science-fiction, Antipodes, 2001
  • (Ed.) "Les nouvelles technologies dans la science-fiction appliquées au domaine spatial", ESA, 2001
  • (Ed.) "Îles sur le toit du monde, une anthologie de science-fiction suisse", Archipel, 2003
  • (Ed. avec Martine Thomé), Hommage à Pierre Versins, L'Âge d'Homme, 2003
  • (Ed.) "Science Fiction, Technology Fact", Agence spatiale européenne, 2004
  • (Ed.) "La liberté sur le fil : Hanspeter Kamm" , Maison d'Ailleurs/Humus, 2005
  • Les voitures volantes : souvenirs d'un futur rêvé (Favre, 2005)
  • (Ed.) "Mondes miroirs", Maison d'Ailleurs, 2006
  • (Ed.) "Le livre qui rend fou : autour du livre de raison de HP Lovecraft", 2007
  • (Ed. avec Payot Libraire) "Jules Verne, un portfolio", Payot, 2008
  • (Ed.) "La compagnie noire : illustrations de Didier Graffet", 2009
  • (Ed.) "Lignes de fuite : Mervyn Peake, l'œuvre illustrée", 2009
  • (Ed.) "Les robots rêvent-ils du printemps? L'art de Ken Rinaldo", 2010
  • (Ed. avec Ugo Bellagamba et Roland Lehoucq) "Sciences et science-fiction", La Martinière, 2010
  • (Coauteur) "Multivers - Mondes possibles de l'astrophysique, de la philosophie et de l'imaginaire", La ville brûle, 2010
  • (Traducteur) "Le capitaine Massacrabord" de Mervyn Peake, La Joie de Lire, 2011
  • "Flying Cars: The Extraordinary History of Cars designed for Tomorrow", Haynes, 2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Conférence LIFT 2009, Genève »
  2. « L'Hebdo, 22 septembre 2005 »
  3. Cahiers lausannois d'histoire médiévale »
  4. Imaging the Future, 2006, 2e édition »
  5. Ouest France, « ouest-france.fr - Patrick Gyger pilotera la planète Lieu unique » (consulté le 22 novembre 2010)
  6. Registre du commerce suisse »
  7. HEAD, Master Media Desgin 2009-2010 »
  8. Conférence LIFT 2009, Genève »
  9. Prix du Dies Academicus, Lausanne 1997 »
  10. Grand prix de l'Imaginaire 2002 »
  11. Forum des 100 Alumni 2005-2010 »