Patricia de Nicolaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Patricia de Nicolaï est un parfumeur français qui travaille à la tête de sa propre marque de parfum : NICOLAÏ, Parfumeur-Créateur. Elle est aussi membre du comité technique la SFP (Société Française des Parfumeurs) et présidente de l'Osmothèque. Patricia de Nicolaï est née à Paris le 5 décembre 1957 au sein de la famille Guerlain. Elle est l'arrière petite-fille de Pierre Guerlain et nièce de Jean-Paul Guerlain. Après avoir étudié la chimie à l'université, Patricia de Nicolaï intègre l'ISIPCA, la célèbre école de Parfumerie située à Versailles.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Patricia de Nicolaï fait ses premiers pas de parfumeur au sein de deux sociétés de composition renommées aux côtés d'équipes de parfumeurs talentueux tels que : Maurice Roucel, Jean-Claude Delville et Christian Bastard Lafitte. De 1982 à 1984 Patricia de Nicolaï est parfumeur junior chez Florasynth et de 1984 à 1989, elle est parfumeur chez Quest International (Aujourd'hui Givaudan)[1].

L'aventure NICOLAÏ, Parfumeur-Créateur[modifier | modifier le code]

Patricia de Nicolaï et son mari Jean-Louis Michau ont ensemble lancé NICOLAÏ, Parfumeur-Créateur en 1989[2] en reprenant un concept simple et fort, celui d'être un parfumeur libre de son style de création pour des parfums de très haute qualité, sans contrainte marketing. Le projet NICOLAÏ ne valait pas de soi, c'était un pari audacieux, presque déraisonnable. Il faut dire qu'à l'époque, la parfumerie de niche n'était pas du tout aussi développée qu'aujourd'hui. D'ailleurs, Patricia de Nicolaï fait figure de pionnière dans le mouvement. Au sein de la marque, les rôles entre Patricia de Nicolaï et son mari Jean-Louis Michau ont très vite été établis. Ainsi, Patricia de Nicolaï est chargée de la création olfactive, des achats des matières premières, de la fabrication des concentrés et de la communication. Jean-Louis Michau s'occupe quant à lui de la création des produits, de l'aménagement des magasins, de la production et de la gestion de l'entreprise. Dans le monde de la parfumerie, NICOLAÏ occupe une place à part, intégrant dans son ensemble la création, la production, et la mise en vente de ses parfums.

Le laboratoire de création est située au sein de la boutique Poincaré près du Trocadéro tandis que l'usine de fabrication est elle localisée à La Ferté-Saint-Aubin au sein de la Cosmetic Valley.

NICOLAÏ c'est aujourd'hui sept boutiques à Paris, une à Londres et des centaines de points de vente à travers le monde par le biais de revendeurs et de boutiques de luxe spécialisées dans le parfum.

Présidente de l'Osmothèque[modifier | modifier le code]

Depuis 2008, Patricia de Nicolaï est la présidente de l'Osmothèque. Elle est la seconde personne à présider ce musée et conservatoire des parfums après le départ de son président-fondateur, Jean Kerléo[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Prix SFP International du jeune Parfumeur-Créateur pour son parfum Number One, un bouquet floral hommage à la tubéreuse des Indes composé de rose et de jasmin.
  • 2008 : Chevalier de la Légion d'Honneur. Un titre que Patricia de Nicolaï reçu non pas en tant que parfumeur mais en tant que créatrice d'une marque de parfums.