Patrice Debray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Debray.
Patrice Debray
Fonctions
Parlementaire français
Député
19 avril 2008 – 5 août 2010
Gouvernement Ve République
Groupe politique UMP
Biographie
Date de naissance 25 janvier 1951 (63 ans)
Résidence 1re circonscription de la Haute-Saône

Patrice Debray, né le 25 janvier 1951 à Neuerburg (Allemagne), est un homme politique français, membre de l'Union pour un mouvement populaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Médecin généraliste de formation, il a exercé pendant plus de trente années dans la ville de Gray.

En 1983, appelé par le Maire de l'époque, il entre au conseil municipal. Il sera adjoint à l'enseignement et au sport. Patrice Debray sera membre du conseil municipal de 1983 à 2008.

De 1995 à 2001 il sera également président de la Communauté de Communes de Val de Gray (CCVG).

Élu conseiller général de la Haute-Saône dans le canton de Gray de 2001 à 2008, il est battu par Claudy Chauvelot-Duban, candidate étiquetée PS, lors des élections cantonales de mars 2008. Il demeure membre du conseil municipal de la ville de Gray. Cette élection voit la réélection de Michel Alliot en tant que Maire pour 58 votes de différence avec Claudy Chauvelot-Duban.

De 1998 à 2004, il est également vice-président du Conseil Régional de Franche Comté.

Député suppléant d'Alain Joyandet dans la 1re circonscription de la Haute-Saône, il entre à l'Assemblée nationale un mois après la nomination celui-ci au Gouvernement, en avril 2008[1]. Afin d'exercer ses nouvelles fonctions, il cesse son activité de médecin. À la suite de la démission d'Alain Joyandet de ses fonctions de secrétaire d'État, Patrice Debray n'est plus député à partir du 5 août 2010. Il redevient suppléant. Il n'est pas non plus réélu au Conseil Régional de Franche-Comté lors des régionales où il figurait sur la liste menée par Alain Joyandet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Baptiste Garat, « Quatre nouveaux députés et un sénateur vont faire leur entrée au Parlement », Le Figaro, 20 mars 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]