Patriarcat latin de Jérusalem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patriarcat latin de Jérusalem
(la) Patriarchatus Hierosolymitanus Latinorum
Pays Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau d’Israël Israël
Drapeau de la Jordanie Jordanie
Drapeau de la Palestine Palestine
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction patriarcat
Affiliation Église latine
Siège Patriarcat Latin
P.O. Box 14152
91141 Jerusalem
Diocèses suffragants aucun
Titulaire actuel Fouad Twal
Langue(s) liturgique(s) arabe
grec
hébreu
Calendrier grégorien
Paroisses 65
Prêtres 414
Religieux 582
Religieuses 1 076
Territoire Chypre
Israël
Jordanie
Palestine
Population catholique 161 400 (2011)
Site web lpj.org/
Image illustrative de l'article Patriarcat latin de Jérusalem
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le patriarcat latin de Jérusalem (en latin : Patriarchatus Hierosolymitanus Latinorum) est une Église particulière de l'Église catholique au Proche-et-Moyen-Orient. La très grande majorité de ses fidèles sont des Arabes. La plus haute autorité catholique latine d'Orient porte le titre de patriarche latin de Jérusalem, le titulaire depuis le 22 juin 2008 est sa Béatitude Mgr Fouad Twal.

Territoire[modifier | modifier le code]

La patriarcat latin de Jérusalem couvre l'État d'Israël et le Royaume hachémite de Jordanie ainsi que Chypre et la Palestine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période des croisades[modifier | modifier le code]

Le patriarcat latin de Jérusalem fut fondé par les croisés après leur prise de la ville le 15 juillet 1099.

La juridiction du patriarcat latin de Jérusalem s'étendait au territoire du Royaume de Jérusalem.

Le patriarche contrôlait directement le quartier chrétien de Jérusalem et avait trois évêques suffragants : Hébron, Lydda-Ramula et Bethléem-Ascalon.

Le patriarcat comptait quatre autres archidiocèses : Tyr, Césarée, Nazareth et Pétra.

Les patriarches latins se succèdent à Jérusalem de 1099 à 1187, puis à Acre jusqu’à la chute de la ville en 1291.

Période moderne[modifier | modifier le code]

Par le bref Nulla celebrior du 23 juillet 1847[1], le pape Pie IX rétablit le patriarcat comme siège résidentiel. Le premier titulaire, le patriarche Joseph Valerga, prit possession de son siège en janvier 1848.

Jusqu’en 1987, le patriarche latin de Jérusalem avait été traditionnellement choisi parmi les franciscains italiens ; pour la première fois en 1987, le choix s’est porté sur un prêtre d’origine palestinienne, S.B. Michel Sabbah.

  • 1987 Monseigneur Michel Sabbah est le premier Arabe palestinien à porter le titre de patriarche latin de Jérusalem.
  • 2006 Mgr Fouad Twal est nommé coadjuteur du patriarche par le pape Benoît XVI avec la charge de vicaire général.
  • 2008 Mgr Fouad Twal devient patriarche latin de Jérusalem.

Le patriarcat latin de Jérusalem a juridiction sur les seuls catholiques de rite latin d’Israël, de Jordanie et de Chypre.

Cathédrales et basiliques[modifier | modifier le code]

La basilique du Saint-Sépulcre est la cathédrale du patriarcat[2].

La cathédrale du Très-Saint-Nom-de-Jésus est la co-cathédrale du patriarcat[3].

Outre la basilique du Saint-Sépulcre, le patriarcat compte huit basiliques mineures :

Organisation[modifier | modifier le code]

Patriarcat latin de Jérusalem[modifier | modifier le code]

En Palestine

Le patriarcat compte 28 paroisses à Jérusalem et dans les Territoires palestiniens, administrées par le vicaire général.

En Israël

1 - Vicariat d'Israël (catholiques arabophones)

Le vicariat d'Israël compte 14 paroisses.

2 - Vicariat catholique hébraïque

Le vicariat catholique hébraïque compte 4 communautés locales.

En Jordanie

Le vicariat de Jordanie compte 32 paroisses.

À Chypre

Le vicariat de Chypre compte 6 paroisses.

Conférence des évêques latins dans les régions arabes[modifier | modifier le code]

La Conférence des évêques latins dans les régions arabes existe depuis mars 1967. Elle regroupe les évêques, les vicaires patriarcaux et les administrateurs apostoliques d'Irak, de Djibouti, du Liban, du Koweït, des Émirats arabes unis, de Syrie, de Palestine, de Jordanie, d'Israël, de Chypre, d'Égypte et de Somalie. Elle est présidée par le patriarche latin de Jérusalem.

Assemblée des ordinaires catholiques de Terre Sainte[modifier | modifier le code]

L'Assemblée des ordinaires catholiques de Terre Sainte regroupe les évêques des différentes communautés catholiques (Latins et Orientaux) ayant juridiction en Terre Sainte. Ses statuts ont été approuvés par le pape en 1992. Elle est présidée par le patriarche latin de Jérusalem.

Formation du clergé[modifier | modifier le code]

Pour la formation de son clergé, le patriarcat dispose du séminaire latin de Jérusalem créé en 1852.

Relations avec les autres Églises[modifier | modifier le code]

Le Patriarcat latin de Jérusalem est membre du Conseil des Églises du Moyen-Orient.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Bref Nulla celebrior du 23 juillet 1847, dans Pii IX Pontificis Maximi Acta, première partie, Rome, 1854, pp. 59-63 (consulté le 6 décembre 2013)
  2. (en) Basilica of the Holy Sepulchre (consulté le 13 avril 2013)
  3. (en) Co-cathedral of the Most Holy Name of Jesus (consulté le 13 avril 2013)
  4. (en) Basilica of the Agony (Church of all Nations) (consulté le 13 avril 2013)
  5. (en) Basilica of the Annunciation (consulté le 13 avril 2013)
  6. (en) Basilica of the Transfiguration (consulté le 13 avril 2013)
  7. (en) Basilica of St. Stephen (consulté le 13 avril 2013)
  8. (en) Hagia Maria Sion Abbey (Dormition Abbey of the Virgin Mary) (consulté le 13 avril 2013)
  9. (en) St. Anne’s Church (consulté le 13 avril 2013)
  10. (en) Carmelite Monastery of Stella Maris (consulté le 13 avril 2013)
  11. (en) Church of Emmaus (House of St. Cleophas) (consulté le 13 avril 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]