Pasteur Bizimungu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bizimungu.
Politique au Rwanda
Image illustrative de l'article Pasteur Bizimungu

Pasteur Bizimungu (né en 1950) a été président du Rwanda le 19 juillet 1994. Il est contraint à démissionner le 23 mars 2000 par son parti (FPR).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né dans la préfecture de Gisenyi dans une famille catégorisée comme hutue. Pasteur Bizimungu a suivi des études d'économie à l'université de Strasbourg en France.

Jusqu'en 1990, Bizimungu a soutenu le régime de parti unique du MRND créé par Juvénal Habyarimana. Vers la mi-1990, révolté par l'évolution politique et les projets d'assassinat de l'Akazu à laquelle il participe, il quitte secrètement le Rwanda avec son ami Valens Kajeguhakwa, catégorisé comme tutsi[1]. Ils rejoignent ensemble le FPR Front patriotique rwandais (un groupe exilé qui était principalement tutsi), quand son frère, un colonel dans les Forces armées rwandaises (FAR), a été assassiné, peut-être sur les ordres du gouvernement[réf. nécessaire].

Après la mort du dictateur Habyarimana en avril 1994 et le commencement du génocide rwandais de 1994, le FPR a lancé une invasion complète du Rwanda. En juillet 1994, le FPR a obtenu le contrôle du pays et a établi un gouvernement national d'unité. Paul Kagame, nouvel « homme fort du Rwanda », est devenu vice-président. Bizimungu est devenu président, pour que les hutus (la majorité de la population) soient encore fortement représentés dans le gouvernement.

Pendant l'administration de Bizimungu, Kagame était considéré comme le véritable chef du gouvernement. C'est également sous son règne que l'armée rwandaise de défense a attaqué et massacré des milliers de réfugiés hutu dans les camps du HCR de l'est de la RDC pendant la première guerre du Congo. Par la suite, Bizimungu était en désaccord avec Kagame à propos de la politique gouvernementale et de l'intolérance de Kagame pour la dissidence. Il a démissionné en mars 2000, et Kagame est devenu président.

En mai 2001, Bizimungu fonde un mouvement d'opposition, le Parti démocratique pour le renouveau (PDR), appelé « Ubuyanja » en kinyarwanda. Ce parti est immédiatement interdit par le gouvernement, qui l'accuse d'être un parti hutu radical. Le 19 avril 2002, il accuse Bizimungu de mettre en danger la sécurité de l'État. En 2004, Bizimungu est condamné à une peine d'emprisonnement de 15 ans pour formation d'une milice, incitation à la violence, et détournement.

Le 6 avril 2007, la BBC annonce que Bizimungu est libéré le jour même par grâce présidentielle.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Valens Kajeguhakwa - Rwanda de la terre de paix à la terre de sang et après ? - éditions Remi Perrin - 2001

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Aimable Twagilimana, « Pasteur Bizimungu », in Historical dictionary of Rwanda, Scarecrow Press, Lanham, Maryland, USA, 2007, p. 19-20 (ISBN 978-0-8108-5313-3)