Passe (psychanalyse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Passe.

La passe désigne en psychanalyse une méthode proposée par Lacan pour la formation des nouveaux analystes.

Présentation[modifier | modifier le code]

La méthode proposée se voulait une sorte d'aide à la transmission du désir psychanalytique, d'où la désignation de passe. Autrement dit, la passe serait pour l'analysant, une nouvelle forme de lien transférentiel à la fin de son analyse, cette fois avec l'École et la cause psychanalytique.

Piera Aulagnier est la plus virulente opposante à cette idée et dénonce un risque de hiérarchisation potentiellement au service d'une hégémonie du discours lacanien au sein de l'École freudienne de Paris. Le conflit entre eux ira jusqu'à la création d'un nouveau groupe, l'organisation psychanalytique de langue française, nommé quatrième groupe.

Lacan identifie l' échec de la mise en pratique de la passe, mais ne renonce pas à sa proposition.

Depuis, ce dispositif a été mis en place dans les écoles membres de l'Association mondiale de psychanalyse, ainsi que dans d'autres mouvements se référant à l'enseignement de Lacan[1].

Extrait de son texte « Proposition » en 1967 :

« Nous n'avons de choix qu'entre affronter la vérité ou ridiculiser notre savoir. Cette ombre épaisse à recouvrir ce raccord dont ici je m'occupe, celui où le psychanalysant passe au psychanalyste, voilà ce que notre École peut s'employer à dissiper. Je n'en suis pas plus loin que vous dans cette œuvre qui ne peut être menée seul, puisque la psychanalyse en fait l'accès. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le dispositif de la passe », sur Association mondiale de psychanalyse (consulté le 3 juillet 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]