Pashupati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pashupati (पशुपति) désigne Shiva sous la forme du "Maître des créatures" ou du "Maître du troupeau". Il est une des formes les plus anciennes de Shiva.

Origine[modifier | modifier le code]

Pashupathi est utilisé dans le Rig-veda comme un des épithètes de Rudra, divinité védique des animaux, de la mort et des orages, que l'on a rapprochée du proto-shiva découvert sur un sceau à Mohenjo-daro dans la vallée de l'Indus[1]. Pashupathi présente des similitudes avec les dieux pré-chrétiens d'Europe, comme le Cernunnos du chaudron de Gundestrup, similitudes observées également sur de nombreux points du culte[2]

Présence dans l'hindouisme[modifier | modifier le code]

Le temple Pashupatinath à Katmandou au Népal lui est dédié. Il est cité dans le Mahābhārata[3]. Pashupata est une arme que Arjuna obtient de Shiva lors de la préparation de la guerre. Elle est l'arme la plus destructive et peut être lancée par l'esprit, la parole ou un arc. Les Pasupatas sont une des plus anciennes sectes de l'hindouisme (Ier siècle). Ils mettent en avant trois principes: la cause (Shiva), l’effet (de nature matérielle), et la fin de la peine. Leur doctrine est supposée venir directement de Shiva incarné dans un maître nommé Lakulin.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Flood, Gavin (Editor) (2003). The Blackwell Companion to Hinduism. Malden, MA: Blackwell Publishing Ltd.. ISBN 1-4051-3251-5.
  2. Luginbühl T., Civilisation gauloise et tradition hindoue, rapport préliminaire sur le programme de recherches au Népal
  3. Mahabharata, section XIII : "Sur l'ordre de Pashupati, je suis prêt à devenir un ver ou bien un arbre aux multiples branches"