Pascale Molinier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pascale Molinier (née en 1959) est une psychologue française dont les recherches se situent dans le champ de la psychodynamique du travail et de la psychosociologie. Elle s’intéresse aux enjeux de santé mentale dans les organisations contemporaines et aux incidences du travail sur la construction des identités sexuées et sur l'économie érotique, en privilégiant, dans ses analyses, la perspective du genre. Ses recherches empiriques ont porté sur le travail industriel (industrie de process, complexe industriel de la viande, industrie pharmaceutique) et sur le travail de soin, dans le secteur hospitalier, en psychiatrie et en gériatrie. Elle travaille régulièrement avec le Brésil et surtout avec la Colombie où elle a réalisé des recherches empiriques sur les employées domestiques. Ses travaux impliquent par ailleurs une forte implication interdisciplinaire (avec la sociologie et la philosophie) et transdisciplinaire (avec la psychopathologie). Ses travaux actuels s’apparentent au courant de l’éthique du care qu’elle a contribué à développer en France au travers d'un travail pluridisciplinaire, avec en particulier Sandra Laugier (philosophe) et Patricia Paperman (sociologue).

Biographie[modifier | modifier le code]

Pascale Molinier a étudié la psychopathologie et la psychiatrie sociales à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) sous la direction de Claude Veil qui fut pionnier dans la psychopathologie du travail (fatigue nerveuse, syndrome d'épuisement professionnel). Elle a ensuite réalisé une thèse dirigée par Christophe Dejours dont elle a rejoint en 1993 l'équipe de recherche et d'enseignement au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM). Durant cette période, elle a été rédactrice en chef de la revue Travailler. Revue Internationale de psychodynamique et psychopathologie du travail [1]. Depuis 2009, elle est professeure de psychologie à Paris 13 Villetaneuse [2] et depuis 2014, directrice de l'UTRPP (Unité transversale de recherches en psychogénèse et psychopathologie) [3]. Depuis 2012, elle est codirectrice de l'Institut du genre, GIS fondé par le CNRS [4]. Depuis 2014, directrice de publication des Cahiers du genre.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • L'énigme de la femme active. Egoïsme, sexe et compassion. Payot, 2003.
  • Les enjeux psychiques du travail. Introduction à la psychodynamique du travail. Petite Bibliothèque Payot, 2006.
  • Le travail du care, Paris, La Dispute, 2013

Coéditions[modifier | modifier le code]

  • MOLINIER P, LAUGIER S, PAPERMAN P, Qu’est-ce que le care ? Souci des autres, sensibilité, responsabilité, ouvrage collectif, Petite Bibliothèque Payot, 2009.
  • ANGULO CORTES L., MOLINIER P., VIVEROS M., Y el amor… ¿cómo va ? Éditions de l’Université Nationale de Colombie en collaboration avec la Fondation Gilberto Alzate Avendaño et l’Ambassade de France en Colombie, Bogotá 2009.
  • ARANGO, L. G., MOLINIER, P. El trabajo y la Ética del Cuidado, Medellin : La Carreta Social, 2011.
  • PAPERMAN, P. MOLINIER, P. (Éds). Contre l'indifférence des privilégiés. À quoi sert le care."" Paris, Payot, 2013.

Numéros de revues[modifier | modifier le code]

  • SOFIO S., YAZUZ P., MOLINIER P., Féminisme, genre et valeurs de l’art, Les cahiers du Genre, 2007.
  • BOURCIER M-H., MOLINIER P., Les Fleurs du mâle. Masculinités sans hommes ? Les Cahiers du genre, 45, 2008.
  • HIRATA, H., MOLINIER, P. Les ambiguïtés du care. Dossier. Revue Travailler, no 28, 2012.
  • BARUS-MICHEL, J., MOLINIER, P. Le genre : Représentations et réalités. Nouvelle Revue de Psychosociologie, no 17, 2014.

Sélection d'articles[modifier | modifier le code]

  • Le travail entre souffrance des patients et souffrance des soignants. L’Information psychiatrique. 4 : 336-342. 1994.
  • Histoires de fantoches. Une relecture du puérilisme mental. L’Information psychiatrique. 4 : 353-356. 1994.
  • Autonomie morale subjective et construction de l’identité sexuelle : l’apport de la psychodynamique du travail. Revue internationale de psychosociologie. 5 : 53-62. 1996.
  • Autonomie morale subjective, théorie psychanalytique des instances morales et psychodynamique du travail. Travailler, 1 : 55-69, 1998.
  • MOLINIER P., FLOTTES A., Primauté de l’argent, dévalorisation du travail : un sentiment d’incompétence anxiogène. Travailler. Revue Internationale de psychopathologie et psychodynamique du travail, 2 : 113-129. 1999.
  • Prévenir la violence : l’invisibilité du travail des femmes. Travailler. Revue Internationale de psychopathologie et psychodynamique du travail, 3 : 73-86. 1999.
  • Travail et compassion dans le monde hospitalier. Les Cahiers du Genre. 28 : 49-70. 2000.
  • Romance de Catherine Breillat, du masochisme clivé au sadisme sublimé : un passage vers ? les cahiers du genre, 29 : 135-141, 2001.
  • (pt) Sujeito e Subjetividade : questoes metodologicas em psycodinamica do trabalho, Rev. Fisioter. Univ. São Paulo, vol. 14, 1 : 43-47, Sao Paulo. 2003.
  • Feminidad social y construcción de la identidad sexual : perspectivas teóricas y clínicas en psicodinámica del trabajo. Subjectividad y Cultura, 20 : 44-61 Mexico D. F. 2003.
  • De la condition de bonne à tout faire au début du vingtième siècle à la relation de service dans le monde contemporain : analyse clinique et psychopathologique, Travailler, Revue Internationale de psychopathologie et psychodynamique du travail, 13 : 9-34. 2004.
  • Psychodynamique du travail et rapports sociaux de sexe. Travail et Emploi, 97 : 79-91. 2004.
  • Dépression sous les neutrons, une enquête dans l’industrie de process. Les Cahiers du Genre. 36 : 121-144. 2004.
  • L’amour et la haine, la boîte noire du féminisme ? Une critique de l’éthique du dévouement. Nouvelles Questions Féministes, vol 23, 3 : 12-25, 2004.
  • (pt) Psicodinâmica do trabahlo e relaçoes sociais de sexo. Um intinerário interdisciplinar. 1988-2002. Revista Produção, Escola Politécnica da Universidade de São Paulo, vol 14, 3 : 14-26, 2004.
  • Amor o ódio, a caixa preta do feminismo ? Critica da ética do devotamento. Psicologia em revista, 10, 16 : 13-28. Belo Horizonte: Editora PUC Minas. 2004.
  • Da condiçao de empregada doméstica no inicio do seculo XX, a relaçao de serviço no mundo contemporâneo : análise clinica e psicopatológica. Pulsional. Revista de psicanálise, 183, 117,135. 2005.
  • MOLINIER PASCALE, GAIGNARD LISE, « Comment désentraver les agités ? Peurs et contraintes en psychiatrie », Actes des savoirs, 3, 2007, p. 145-162.
  • Pénis de tête. Ou comment la masculinité devient sublime aux filles, Les Cahiers du genre, 45, 2008, p. 153-176.
  • (pt) A dimensão do cuidar no trabalho hospitalar: abordagem psicodinâmica do trabalho de enfermsgem e dos serviços de manutenção, número 118 da Revista Brasileira de Saúde Ocupacional, p. 6-16, 2008. [lire en ligne]
  • Trabajo y compasión en el mundo hospitalario. Una aproximación a través de la psicodinámica del trabajo, Cuadernos de Relaciones Laborales, Vol. 26, num. 2, 2008, p. 121-138.
  • ESMAN S., NIMIS J-L., MOLINIER P., Problématiques éthiques liées à une organisation inadéquate du care entre infirmières et aides-soignantes en gériatrie, Éthique et santé, 1, 2009.
  • Des féministes et leurs femmes de ménage : entre réciprocité du care et souhait de personnalisation, Multitudes, 37-38, 2009, p. 113-121.
  • INGWILLER S., MOLINIER P., On ne va pas prendre les patients en otage. Souffrance éthique et distorsion de la communication dans un service de nuit en gérontologie, Travailler, 23, 2010.
  • Au-delà de la féminité et du maternel, le travail du care, Champ Psychosomatique, 58 : 161-174, 2011.
  • Les écuries d’Augias : mythe de la performance et déni de vulnérabilité. Raison Publique 14 :121-137. 2011.
  • Cura, giustizia e delega del lavoro domestico. Il punto cieco delle féministe. Iride. Filosofia e discussione publica, 63, 361-376.2012.
  • Le sexuel dans le soin gériatrique. Une « difficulté dans la réalité », Genre, sexualités et sociétés, 6.
  • L’évitement du travail dans l’affaire des sœurs Papin, une question toujours d’actualité ? l’Évolution Psychiatrique, version électronique décembre 2011, papier mars 2012.
  • Une enquête de psychodynamique du travail dans un département de recherche industrielle. Méthodologie, élaboration, résultats. Bulletin de psychologie, 65, 3 : 217-225.
  • DELPHY, C., MOLINIER, P., CLAIR, I., RUI, C. Genre à la française ? Débat entre Christine Delphy et Pascale Molinier animé par Isabelle Clair et Sadrine Ruy. Sociologie, 3, (3), 2012, 299-316.
  • MOLINIER, P., CEPEDA, M.-F. (2012). « Comme un chien à carreau », des employées domestiques colombiennes entre care et justice, Travailler, 28, p. 33-56.
  • MOLINIER, P., PHEULPIN, M-C. Le travail et la vie psychotique.  Perspectives interdisciplinaires sur le travail et la santé (PISTES, revue en ligne, mis en ligne le 01 janvier 2014, [5].

Sélection de chapitres de livre[modifier | modifier le code]

  • Le care à l’épreuve du travail. Vulnérabilités croisées et savoir-faire discrets. Le souci des autres. Éthique et politique du care. (Ed. Patricia Paperman, Sandra Laugier), Coll. Raisons Pratiques, Éditions de l’École des Hautes Études en Sciences sociales, 299-316, 2006.
  • Préface du livre Théorie queer et cultures populaires, Teresa de Lauretis, La Dispute, 2007, p. 7-35. [6]
  • (pt) Un sufrimiento que no cesa. Mutaciones del cuerpo feminino y creación de imaginario en una industria farmacéutica, in J-M Lachaud y O. Neveux (dir), Cuerpos Dominados, Cuerpos en Ruptura, Buenos Aires : Editiones Nueva Visión, pp : 41-58. 2007.
  • Vulnérabilité et dépendance. De la maltraitance en régime de gestion hospitalière. Comment penser l’autonomie ? Entre compétences et dépendances, ouvrage collectif coordonné par Marlène Jouan et Sandra Laugier, PUF, collection « Questions d’éthique », 2009, pp : 433-458.
  • Perspectives actuelles en psychodynamique du travail : Les nouvelles formes de servitude, Organisation pathogène du travail et maintien durable en emploi : une question antinomique ?, M-F Maranda, G. Fournier eds, Les Presses de l’Université de Laval, Québec, 2009, pp :15-40.
  • Risques psychosociaux : le point de vue psychologique, Lerouge L (dir.), Risques psychosociaux au travail. Étude comparée Espagne, France, Grèce, Italie, Portugal, L'Harmattan, 2009, p. 31-41.
  • Autre chose qu’un désir de peau… Le Nègre, la Blanche et le Blanc dans deux romans de Dany Laferrière in Elsa Dorlin (éd.) Sexe, Race, classe. Pour une épistémologie de la domination. Puf, 2009, p. 231-254.
  • Désirs singuliers et concernement collectif : le care au travail, Carol Gilligan et l’éthique du care (V. Nurock éd), Paris, PUF, Débats philosophiques, 2010, p. 105-120.
  • Corps, fantasmes et troubles de l’empathie. Une expérience de recherche sur la souffrance dans l’élevage industriel de porcs. Dans P. Attigui, A. Cukier (Éds), Les paradoxes de l’empathie ; Philosophie, psychanalyse, sciences sociales (p. 297-317), Paris : CNRS éditions, 2011.
  • Cochons et humains. À propos d’une tension inhérente à nos façons de traiter les animaux. Dans S. Laugier (ed), Tous vulnérables ? Le care les animaux, l’environnement (p. 65-88), Petite Bibliothèque Payot, 2012.
  • Caring for family caregivers : a way into ideas about greater justice in the sharing of care. Utopia or reality ? In M-J Thiel (Éd), Ethical Challenges of Ageing, London : Royal Society of Medecine, 2012.
  • Souffrance. Dans A. Bevort, A. Jobert, M. Lallement, A. Mias, Dictionnaire du travail (p. 733-737), Paris : PUF, 2012.
  • Care as Work: Mutual Vulnerabilities and Discrete Knowledge. In Nicholas H. Smith and Jean-Philippe Deranty (eds), New Philosophies of Labour: Work and the Social Bond (p. 251-271), Leiden/Boston: Brill, 2012.
  • L’aide aux aidants : une porte d’entrée pour réfléchir à plus de justice dans le partage du care. Utopie ou réalité ? Dans M.-J. Thiel. L’automne de la vie. Enjeux éthiques du vieillissement (p. 225-236). Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg.
  • Les suicides liés au travail : un indice de sa précarisation ? Dans S. Fortino, B. Tejerina, B. Cavia, J. Calderón. Crise sociale et précarité (p. 152-169). Nîmes, Champ social.
  • Un texte théorique libérateur, Préface de Anne Fausto-Sterling, Les cinq sexes, Paris, Petite Bibliothèque Payot, 2013, p. 7-38.
  • Pourquoi le care n’est-il pas bientraitant ? Dans Ph. Svandra (Éd).

Faut-il avoir peur de la bientraitance ? De Boeck, 2013, p. 31-42

Liens externes[modifier | modifier le code]

site Émilie du Châtelet