Pascal Riché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pascal Riché au Salon du livre de Paris en mars 2010.

Pascal Riché, né en 1962, est un journaliste français, cofondateur et rédacteur en chef de Rue89.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1981, Pascal Riché a participé au mouvement des radios libres, en animant la radio parisienne Radio Cocktail.

Après des débuts à Ouest-France et à La Tribune de l'Économie, il rejoint Libération en 1989[1]. Il y dirige le service économie avant d'être nommé correspondant à Washington en 2000. Depuis les États-Unis, il a notamment suivi toute la campagne pour l'élection présidentielle de 2004. À cette occasion, il a lancé début 2004 un blog qui a connu un certain succès. Il contribue par ailleurs au blog collectif américain « TPM Café »[2]. Après avoir dirigé les pages « débats » de Libération, avec le titre de rédacteur en chef, il a quitté le quotidien en 2007 pour fonder Rue89, un site d'informations sur internet, dont il est le rédacteur en chef.

Fils de l'historien Pierre Riché, il est titulaire d'une maîtrise de droit public ; il est diplômé de Sciences Po Paris et du Centre de formation des journalistes.

Pascal Riché est également « young leader » de la Fondation Franco-Américaine[3].

Prises de position[modifier | modifier le code]

En janvier 2014, s'exprimant dans un éditorial au sujet de la décision du Conseil d'État d'interdire un spectacle de l'humoriste Dieudonné, il reproche à Manuel Valls d'avoir « fait gonfler comme un soufflet cette nouvelle affaire Dieudonné » pour obtenir ce qu'il nomme un « beau gâchis », c'est-à-dire une méthode identique à celles utilisées par les pays autoritaires[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • «L'union monétaire de l'Europe», avec l'économiste Charles Wyplosz (Seuil 1993)
  • «La Guerre de Sept ans, histoire secrète du franc fort» avec Éric Aeschimann (Calmann Lévy, 1996).

(Cette enquête-autopsie sur la politique économique suivie entre 1989 et 1996, a reçu le prix IFG du meilleur livre d'économie.)

  • «Comment l'Islande a vaincu la crise, reportage dans le labo de l'Europe», (Versilio 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Qui suis-je ? sur son ancien blog.
  2. (en) site TPM Café
  3. Young Leaders français depuis 1981, French-American Foundation.
  4. Interdiction du spectacle de Dieudonné : le choix du grand gâchis, Pascal Riché, rue89.nouvelobs.com, 10 janvier 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :