Pascal Rannou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rannou.

Pascal Rannou

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pascal Rannou (à droite) en novembre 2007, avec René de Obaldia

Activités romancier, essayiste, poète, critique
Naissance 2 mars 1958
Laval, Drapeau de la France France

Pascal Rannou, né le 2 mars 1958 à Laval, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa famille est originaire du Finistère[réf. souhaitée]. Il est agrégé des lettres modernes et professeur de français au lycée Lavoisier de Mayenne (53100). Il a été chargé de cours de stylistique à l'Université de Rennes II et à l'Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne. Docteur en littérature, il a effectué sa thèse sur Tristan Corbière. En 2006, il en publie une version remaniée aux éditions Honoré Champion et obtient l'année suivante le prix Henri de Régnier, décerné par l'Académie française.

Romancier, essayiste, poète et critique, c'est un spécialiste et un défenseur de la littérature bretonne. Chroniqueur littéraire pour Ar Men et Le Peuple breton (magazine de l'Union démocratique bretonne), il dirigea le numéro spécial des Cahiers de l'imaginaire consacré à Auguste de Villiers de l'Isle-Adam. Articles et études sur Julien Gracq, Guillevic, Jean-Loup Trassard, Édouard et Tristan Corbière, Michel Mohrt etc. Il collabore régulièrement à la revue Hopala ! La Bretagne au monde. C'est un des principaux contributeurs de L'Encyclopédie de la Bretagne, pour laquelle il a fourni vingt-cinq entrées[réf. souhaitée].

Son essai sur Pierre-Jakez Hélias a provoqué quelques remous dans le monde littéraire breton. Il y soutient que cet auteur a publié des romans très mauvais et qu'il n'a pas défendu la langue et la culture bretonnes autant qu'il a pu l'affirmer[réf. souhaitée].

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

Fictions[modifier | modifier le code]

Poèmes
  • Les Trajectoires lumineuses, préface d'Eugène Guillevic, L'Authenticiste, Brest, 1996. Poèmes publiés dans les revues Arpa, Encres Vives, Spered Gouezh, Ar Men, etc.
Romans
  • Sentinelles de la mémoire, Coop Breizh, Spézet, 1999.
  • Un Tyran du bocage, L'Harmattan, Paris, 2002.
  • Noire, la neige, Parenthèses, Marseille, 2008.
Nouvelles
  • Le Châtiment du visionnaire, dans les Cahiers de l'Imaginaire, no 15-16, 1984.
  • Histoire de Clo et Un Amour au mois d'août, dans L'Authenticiste, no 1 et 2, Brest, 1994.
  • Un Requiem breton, dans Plurial no 5, Presses universitaires de Rennes, 1995.
  • Inconnu, avec Laurel (illustration), dans L'Abécédaire, L'Égouttoir, 2005.
  • Hot-Dog, avec Tifenn Charles-Blin (illustration), dans Gorgonzola no 14, L'Égouttoir, 2008.
  • Un bon petit diable/Un diaoul a ganfart (bilingue fr.-breton, traduit par l'auteur), Hopala! n° 44.

Théorie[modifier | modifier le code]

Essais
  • Guillevic : du menhir au poème, Skol Vreizh, Morlaix, 1991.
  • Visages de Tristan Corbière, Skol Vreizh, Morlaix, 1995.
  • Inventaire d'un héritage, essai sur l'œuvre de P.-J. Hélias, An Here, Plougastel-Daoulas, 1997.
  • Thèse de Doctorat, De Corbière à Tristan, La Quête identitaire comme principe organisateur des Amours jaunes, Rennes,1998.
  • Dictionnaire des écrivains bretons du XXème siècle (collectif, dirigé par Marc Gontard), Presses universitaires de Rennes, 2002.
  • De Corbière à Tristan, Les Amours jaunes : une quête de l'identité, Éditions Honoré Champion, coll. « Romantisme et modernités », Paris, octobre 2006 (ISBN 2745314823). Cet ouvrage obtient en 2007 le prix Henri de Régnier de soutien à la création littéraire, décerné par l'Académie française.
  • Pierre-Jakez Hélias: l'homme et l’œuvre (rééd. revue et actualisée d' Inventaire d'un héritage, 1997), Éditions les Montagnes Noires, Gourin, 2014.
Entretiens
  • Guillevic : un poète... un Breton, Le Peuple Breton, n°292, avril 1988.
  • Conversation (en breton) avec Jakez Kerrien: « Re, re em-bije karet ar brezhoneg » (Trop, j'aurais trop aimé la langue bretonne), Le Peuple Breton n° 287, 288 et 289 (déc. 1988 à janv 1989).
  • "Plus on est enraciné, plus on est universel", entretien avec Guillevic, revue Skol Vreizh n°33, 1991.
  • Entretien avec Julien Gracq, dans Oxymore no 2, L'Égouttoir, 2009.
  • "Le travail de l'écriture sur le réel peut provoquer des réponses", conversation avec Didier Daeninckx, Hopala !, n°40, p.41-44, sept.-nov. 2012.
Principaux articles
  • Roparzh Hemon de gauche à droite, Le Canard de Nantes à Brest, no 29, janv. 1979, p. 12.
  • Littérature et bretonnité, Le Peuple Breton no 278 et 279, fév.-mars 1987.
  • Le centenaire discret de Villiers de l'Isle-Adam, Ar Men no 24, déc. 1989.
  • Approche du concept de littérature bretonne francophone, revue Plurial no 4, Actes du colloque Le métissage du texte, Presses Universitaires de Rennes, 1993.
  • Un Mayennais au souffle cosmique: Jean-Loup Trassard, Actes du colloque Voix d'Ouest en Europe, souffles d'Europe en Ouest, Presses Universitaires d'Angers, 1993.
  • Tristan Corbière et la Bretagne, in Tristan Corbière, poète en dépit de ses vers, catalogue de l'exposition installée au Musée des Jacobins de Morlaix, Bibl. de Morlaix, 1995
  • Julien Gracq découvreur de la Bretagne, Plurial no 8, 1999.
  • Pierre-Jakez Hélias: mythes et réalités, Actes du colloque P.-J. Hélias, Bigouden universel, Plurial no 9, 2001.
  • Guillevic ou l'identité retrouvée, Actes du colloque Guillevic: la passion du monde, P. U. d'Angers, 2003.
  • Guillevic, 1907-1997, revue Hopala!, juillet-oct. 2007, p. 42-47.
  • Le naufrageur d'Edouard et Tristan Corbière: les aléas d'un topos maritime, Plurial no 17, 2008.
  • Fils de ploucs, de Jean Rohou: le bonheur triste d'un aliéné, Hopala!, no 30, nov. 2008, p. 35-39.
  • Guillevic, sous-réaliste?, in Guillevic et la langue, Actes du colloque Langues, mots et images de Guillevic, dir. Laurence Bougault, éd. Calliopées, Clamart, 2009.
  • La trilogie romanesque bretonne et maritime de Michel Mohrt, revue Studi Francesi no 157, juin 2009.
  • La folie comme principe créateur dans les nouvelles de Villiers de l'Isle-Adam, revue Nasledje no 14, Université de Kragujevac, Serbie, 2009.
  • J.-M.-G. Le Clézio et le récit poétique, Studii si cercatori filologicae, Faculté des Lettres de Pitesti, Roumanie, 2009.
  • Flaubert, peintre sur le motif dans Par les champs et par les grèves, in ouvr. coll. Flaubert et les artistes de son temps, dir. Thierry Poyet, Université de Clermont-Ferrand, Eurédit, 2010.
  • Les Amours jaunes de Tristan Corbière: une stylistique du palimpseste, in Stylistiques?, Actes du colloque de l'Association internationale de stylistique, P. U. de Rennes, 2010.
  • Les Amours jaunes de Tristan Corbière: une œuvre multiforme et puissante, Hopala! no 33 (fév. 2010, p. 58-68), no 34 (juin 2010, p. 53-62), no 35 (oct. 2010, p. 59-69).
  • Sur le site Fabula : recensions de deux biographies de Rimbaud, par J.-B. Baronian et P. Brunel[1] et de Le Jazz à la lettre de Y. Séité[2], 2010.
  • Tristan Corbière, visionnaire excentrique au pays de Morlaix, in ouvr. coll. Balade en Bretagne nord sur les pas des écrivains, dir. Marie-Christine Biet, éd. Alexandrines, Paris, 2011.
  • De Daeninckx à Reuzé, Hopala ! n°40, sept.-nov. 2012.
  • « Saint-Pol-Roux, passeur entre deux mondes » , Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest[3],[4], 118.2 | 2011, mis en ligne le 30 juin 2013.
  • Présence la mer dans les littératures de Bretagne, in La Bretagne et la mer, Encyclopédie de la Bretagne, Rennes, 2013.
  • Saint-Pol-Roux, le barde de Camaret, in ouvr. coll. La Bretagne des écrivains de Vannes à Brest, dir. A.-G. Monot, éd. Alexandrines, Paris, 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]