Pascal Amoyel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pascal Amoyel est un pianiste et compositeur français né le 2 janvier 1971 à Rozay-en-Brie (Seine-et-Marne). Il a créé en 2009 le festival Notes d'Automne du Perreux-sur-Marne dont le concept original lie la musique et la littérature.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pascal Amoyel montre très tôt des aptitudes pour l'improvisation au clavier sans l'avoir encore étudié. À 10 ans, lorsqu'il débute ses études à l'École Normale de Musique de Paris (classe de Marc André), il est très vite remarqué par György Cziffra qu'il suit en France et en Hongrie. À 17 ans, après un baccalauréat scientifique, il se consacre entièrement à la musique. Il obtient une Licence de concert à l'École Normale de Musique de Paris, et entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (classe de Jacques Rouvier et Pascal Devoyon), où il obtient en 1992 un Premier Prix de piano puis un Premier Prix de musique de chambre. La même année, il devient Lauréat des Fondations Menuhin et Cziffra, puis remporte le Premier Prix du Concours International des Jeunes Pianistes de Paris. Il se perfectionne auprès de Lazar Berman, Aldo Ciccolini, Pierre Sancan, Daniel Blumenthal, Désiré N'Kaoua, Jean-Paul Sevilla, Charles Rozen, Lev Naoumov.

C'est le début d'une carrière internationale qui l'amène à se produire en récital sur les plus grandes scènes (Philharmonie de Berlin, Cité de la Musique, Salle Pleyel à Paris, Bruxelles, Amsterdam), aux États-Unis, au Canada, en Russie, en Chine, en Corée et au Japon, ou en soliste avec l'Orchestre de Paris (enregistrement d'un DVD), Anima Eterna Brugge (dir. Jos Van Immerseel), les Orchestres Nationaux de Lille, Montpellier, l'Orchestre symphonique de la Radio Nationale Bulgare, l'Orchestre symphonique d'État de Moscou, l'Orchestre philharmonique de Wuhan, etc.

En 2005, Pascal Amoyel est révélé au grand public en remportant une Victoire de la musique dans la catégorie « Révélation soliste ».

En 2010, à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Chopin, Pascal Amoyel est récompensé aux côtés de Martha Argerich et Nelson Freire par un « Grand Prix du Disque » décerné tous les 5 ans par la prestigieuse Société Fryderyk Chopin à Varsovie, pour son intégrale des Nocturnes de Chopin. Le magazine Classica - Le Monde de la Musique a accueilli cet enregistrement comme « un miracle que l'on n'osait plus espérer : tout simplement une version idéale, qu'on écoute bouche bée, en état d'apesanteur, ravi au sens le plus fort du terme, par tant de beauté... ». En 2009, son interprétation des Funérailles de Liszt est sélectionnée par cette même revue comme l'une des 4 références historiques. Deux ans plus tôt, son enregistrement Harmonies Poétiques et Religieuses de Liszt a été élu par la chaîne Arte parmi les 5 meilleurs disques de l'année.

Il aime aborder des répertoires peu visités ou mystiques, et s'investit dans la création de formes nouvelles de concert. Il a écrit notamment le concert-théâtral Block 15, ou la musique en résistance (mise en scène de Jean Piat) qui a fait l'objet d'une adaptation pour France Télévisions, ainsi que Le pianiste aux cinquante doigts, ou l'incroyable destinée de György Cziffra (mise en scène de Christian Fromont), qui a obtenu un vif succès notamment au Théâtre Le Ranelagh (reprise prévue du 15 janvier au 30 mars 2014) et au Festival d'Avignon, et plus récemment "Le dernier concert". Sa rencontre avec la violoncelliste Emmanuelle Bertrand est essentielle, ils forment depuis 1999 un duo dont les enregistrements ont obtenu les meilleures récompenses (Gramophone, Cannes Classical Awards, Diapason d'Or de l'année, « Choc » du Monde de la Musique, 10/10 de Classica, Prix de la critique allemande...).

Compositeur, Pascal Amoyel est lauréat de la Fondation d'Entreprise Banque Populaire 2010. Il est notamment l'auteur du cycle Job, ou Dieu dans la tourmente et de Lettre à la femme aimée au sujet de la mort (sur des poèmes de Jean-Pierre Siméon). Il a collaboré avec des compositeurs tels que Olivier Greif et est le dédicataire de plusieurs œuvres (El Khoury, Lemeland, Agobet...). Professeur de piano et d'improvisation au conservatoire de Rueil-Malmaison, il s'investit également auprès du jeune public en publiant l'ouvrage Une histoire de la grande Musique (bleu nuit éditeur) et en créant le Juniors Festival dont les enfants - y compris ceux porteurs de handicaps - sont les acteurs. Toujours désireux de rendre la musique accessible au plus grand nombre, il a produit et animé sur France Culture une série d'émission intitulée Une histoire de la Musique.

Il dirige le festival Notes d'Automne, qu'il a créé au Perreux-sur-Marne, et y est le commanditaire de plus d'une vingtaine de créations.

Pascal Amoyel s'est vu décerner le Premier Grand Prix International « Arts-Deux Magots » récompensant « un musicien aux qualités d'ouverture et de générosité » ainsi que le Prix Jean Pierre-Bloch de la Licra pour son rapport aux droits de l'Homme dans son œuvre. Il est Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres et Chevalier dans l'ordre des Palmes académiques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pascal Amoyel, Une petite histoire de la grande musique, Bleu Nuit éditeur,‎ 2007 (ISBN 978-2-913575-84-4)

Compositions[modifier | modifier le code]

  • Nigun, pour clarinette en la
  • Itinérance, pour violoncelle seul (paru en disque chez harmonia mundi et en partition aux Éditions le Chant du Monde)
  • In Memoriam, pour violoncelle seul
  • Kaddish de Terezin, pour orchestre à cordes et chœur d'enfants (versions pour quatuor à cordes et pour orgue)
  • Lettre à la femme aimée au sujet de la mort (sur des poèmes de Jean-Pierre Simeon) pour violoncelle, piano préparé et gong
  • Sadhana, in memoriam Olivier Greif, pour violoncelle et voix (paru chez Triton)
  • Psaume 90, pour Quatuor à cordes
  • Libera me, psalmodie pour violoncelle seul

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Schubert (Impromptus op.90), Liszt (Funérailles, Sonnet de Pétrarque 104, Après une lecture de Dante), XCP
  • Liszt ("Autour de Faust"), XCP
  • Olivier Greif ("Sonate de Guerre"), Pianovox-Sony
  • Alkan, Liszt (avec Emmanuelle Bertrand, Sonate d'Alkan, Intégrale de l'œuvre de Liszt pour violoncelle et piano) harmonia mundi
  • Liszt ("De profundis", avec l'ensemble grégorien Antiphona) Ogam
  • Bloch (avec Emmanuelle Bertrand, Suites 1, 2 et 3, Méditation hébraïque, Jewish Life, Nirvana, Nigun), harmonia mundi
  • Chopin (Intégrale des Nocturnes, Berceuse) Calliope
  • Richard Strauss (avec Emmanuelle Bertrand, Romance AV 75 en fa majeur, Sonate pour violoncelle et piano), Reger (Sonate pour violoncelle et piano, Petite Romance en Ré majeur), harmonia mundi
  • Olivier Greif (avec Emmanuelle Bertrand et Antje Weithaas, Sonate de Requiem, Trio), harmonia mundi
  • Scriabine (Intégrale des Poèmes) Calliope
  • Saint-Saëns (avec Emmanuelle Bertrand, Sonate no 1, Prière op.158, Romance op.36, Gavotte op.16 no 3, Tarentelle op.10 no 5, Suite op.16, Romance op.51, Le Cygne), harmonia mundi
  • Liszt (Intégrale des Harmonies Poétiques et Religieuses, 2e Ballade, Nocturnes) Calliope
  • Grieg (avec Emmanuelle Bertrand, Sonate op.36, Pièces lyriques, Allegretto en mi majeur, Intermezzo en la mineur), harmonia mundi
  • Saint-Saëns, le Carnaval des animaux, didier jeunesse (+ album)
  • Olivier Greif ("Pascal Amoyel plays Greif", CD/DVD) (+ Sadhana, in memoriam Olivier Greif de Pascal Amoyel pour violoncelle et voix par Emmanuelle Bertrand), Triton
  • Chostakovitch (Sonate pour violoncelle et piano, moderato pour violoncelle et piano), harmonia mundi
  • Alkan (Grande Sonate "Les 4 âges", Nocturne, Barcarolle, chanson de la folle au bord de la mer, Esquisses), La Dolce Volta

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Lauréat de la Fondation Cziffra
  • 1992 : Lauréat de la Fondation Menuhin
  • 1992 : Premier Prix de piano - Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris
  • 1994 : Premier Prix de musique de chambre - Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris
  • 1994 : Diplôme Supérieur d'Exécution à l'École Normale de Musique de Paris
  • 1994 : Premier Prix du Concours International des Jeunes Pianistes de Paris
  • 2000 : Premier Prix Arts-Deux Magots, catégorie "Artiste de l'Année"
  • 2001 : International Classical Music Awards
  • 2005 : Révélation soliste instrumental aux Victoires de la musique classique
  • 2006 : nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres
  • 2006 : Diapason d'Or de l'Année
  • 2010 : Grand Prix du Disque Frédéric Chopin - Société Fryderyk Chopin à Varsovie
  • 2010 : Lauréat de la Fondation d'Entreprise Banque Populaire, catégorie Compositeur
  • 2012 : Prix Jean Pierre-Bloch de la Licra, récompensant "un artiste et son œuvre dans son rapport aux Droits de l'Homme"
  • 2013 : Jahrespreis des deutschen Schallplaten Kritik (Grand Prix annuel de la critique allemande)
  • 2014 : nommé Chevalier dans l'ordre des Palmes académiques

Lien externe[modifier | modifier le code]