Paruline à dos noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Setophaga chrysoparia

Description de cette image, également commentée ci-après

Paruline à dos noir

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Parulidae
Genre Setophaga

Nom binominal

Setophaga chrysoparia
(Sclater & Salvin, 1860)

Répartition géographique

Description de l'image  Dendroica chrysoparia map.svg.

     /    zone de nidification

     /    zone d'hivernage

Statut de conservation UICN

( EN )
EN B2ab(i,ii,iii,v) : En danger

La Paruline à dos noir (Setophaga chrysoparia, anciennement Dendroica chrysoparia) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Parulidae.

C'est une espèce menacée par la destruction de ses habitats au Texas, où elle semble victime d'un piège écologique liée à son attraction pour les lisières qui sont de plus en plus artificielles et favorables à une surprédation des nids.

État, pression et menaces[modifier | modifier le code]

Cette paruline fait partie des espèces forestières et des clairières fréquemment ainsi piégées sur des lisières forestières artificielles très attractives pour elles. Le linéaire de ces lisières a été démultipliées par la fragmentation des forêts induite par la multiplication des pistes et routes, par des inclusions agricoles ou de lotissements... ainsi que par une gestion sylvicole à la parcelles faisant l'objet de coupes rases.

Ces lisières, bien que souvent anormalement rectilignes semblent confondues par ces oiseaux avec des habitats de bords de clairières qui leur seraient très favorables (Cf. effet écotone). Alors que les véritables clairières ont souvent disparu, faute de troupeaux intraforestiers de grands herbivores sauvages, sur ces lisières non-naturelles, la nourriture est souvent moins abondante. Et dans le même temps, les oiseaux sont surexposés au dérangement (chiens, chats, véhicules, humains...) et leurs œufs et poussins sont largement surexposés à leurs prédateurs naturels[1], quand ce ne sont pas les engins d'entretien qui détruisent directement les nids. Sur certaines lisières, les animaux chassables sont également plus vulnérables aux chasseurs et braconniers ou aux collisions avec les véhicules (roadkill).

Ceci a été clairement démontré pour la Paruline à dos noir en Amérique du Nord[2]. Son succès de reproduction diminue d'autant plus que la forêt est fragmentée[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A.J. Weldon, « The effects of patch shape on Indigo Buntings: Evidence for an ecological trap », Ecology, vol. 86,‎ 2005, p. 1422–1431 (DOI 10.1890/04-0913)
  2. a et b Rebecca G. Peak ; Forest edges negatively affect Golden-cheeked Warbler nest survival (Los Bordes De Bosque Afectan Negativamente La Supervivencia De Los Nidos En Dendroica Chrysoparia) ; Journal The Condor 109(3):628-637. 2007 ; doi: 10.1650/8274.1 (résumé et bibliographie)