Parti vert de l'Angleterre et du pays de Galles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Parti vert de l’Angleterre et du pays de Galles (anglais : Green Party of England and Wales; gallois : Plaid Werdd Cymru a Lloegr), est le principal parti politique écologiste du Royaume-Uni, implanté en Angleterre et au Pays de Galles. Il fait partie du Parti vert européen et a signé, avec les autres partis verts, la Charte des Verts mondiaux. Il est représenté à la Chambre des Communes par Caroline Lucas, et des députés verts sont élus au Parlement européen et à l'Assemblée de Londres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Parti vert a émergé dans les années 1990, mais s'est formé dès 1973 avec la première édition du Manifeste pour une société durable, liant philosophie et politique. Après que l'aile gauche eut été en partie cassée en raison de malentendus, le parti s'est appelé Parti écologique en 1975. Il est devenu officiellement Parti vert en 1985, après qu’une plus jeune formation (l’Alliance verte, créée en 1978) l'eut rejoint. Dans les années 90, les membres d’Écosse et d'Irlande du Nord du Parti vert ont décidé de se séparer amicalement de ceux d’Angleterre et du pays de Galles pour former le Parti vert écossais (Scottish Green Party) et le Parti vert d'Irlande du Nord. Le Parti vert du pays de Galles est devenue un parti régional autonome tout en demeurant dans le Parti vert de l'Angleterre et du pays de Galles.

Aux élections européennes de 1989, le parti vert a obtenu 2,3 millions de voix, soit 15 % des suffrages. Mais les élections européennes au Royaume-Uni ayant été organisées sur la base du « first pass the post » (celui qui obtient le plus de voix est élu), le parti n’a pu gagner aucun siège avec ce système. Les partis politiques traditionnels ont cependant été alarmés par la performance des Verts et ont adopté quelques mesures politiques écologistes afin d'essayer de parer cette menace.

En raison de dissensions au sein de sa direction au début des années 90, le Parti vert n'a pas maintenu son élan électoral et n'a pas pu répéter les succès réalisés à la fin des années 80.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Parti vert a choisi de ne pas avoir de « chef » pour des raisons idéologiques ; son organisation prévoit deux principaux orateurs, un homme et une femme. Actuellement, ce sont Caroline Lucas et Keith Taylor. Taylor, conseiller à Brighton et Hove, a été élu en 2004 après la mort de Mike Woodin.

La direction du Parti vert a les fonctions suivantes : siège, politique, campagnes, élections, communications externes, appui local du parti, gestion, international, publications et finances. Le siège est l'organe principal vis-à-vis de la Commission électorale ; il est actuellement dirigé par Richard Mallender, conseiller à Brighton et Hove.

Selon les comptes 2004 étudiés par la Commission électorale, le Parti vert comptait 6 281 adhérents en fin d'année (alors qu'il comptait environ 20 000 militants en 1990). Son budget s’élève à environ un demi-million de livres (dont 86 794 £ pour le fonctionnement et le personnel).

Élus[modifier | modifier le code]

En 2005, le Parti vert n'avait pas encore réussi à obtenir de députés, en raison notamment du système du « first past the post » qui favorise les formations traditionnelles. Cependant, lors de l'élection générale de 2005, les Verts sont arrivés troisièmes, grâce à Keith Tailor qui a reçu 22 % des suffrages à Brighton.

Cependant en 2010, le Parti vert parvient à remporter ce siège à Brighton : Caroline Lucas devient la première députée verte britannique à la Chambre des communes.

Le parti a 70 conseillers locaux élus ; il a gagné 10 conseillers lors des élections locales de 2004. Les Verts ont une représentation importante à Brighton, Oxford, Lancaster, Norwich, Oxford où le conseil municipal compte dans ses rangs Larry Sanders (ne pas confondre avec le sportif américain homonyme), frère du membre américain du sénat Bernie Sanders, élu indépendant affilié au parti démocrate qui se définit comme socialiste). Le Parti vert fait partie, avec les conservateurs et les démocrates libéraux, de la coalition qui dirige le conseil municipal de Leeds ; avec les démocrates et les travaillistes, de celle qui dirige le conseil municipal de Lancaster ; avec les démocrates libéraux, de celle qui dirige le conseil de Kirklees.

L'introduction récente de la proportionnelle pour les élections européennes a permis aux Verts d'obtenir deux élus au Parlement européen, le Dr. Caroline Lucas et Jean Lambert. Ils ont gardé leurs sièges lors des élections européennes de 2004, en dépit d'une réduction du nombre de sièges disponibles.

Les Verts n'ont pas encore réussi à faire leur entrée dans l'Assemblée nationale de Galles. Par contre, l'assemblée de Londres a deux membres verts sur vingt-cinq, élus au scrutin proportionnel. Il s’agit de Darren Johnson et de Jenny Jones.

Le Parti vert de l'Angleterre et du pays de Galles a en outre était représenté par un membre à la Chambre des Lords, lord Beaumont de Whitley, de 1999 à sa mort en 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le site officiel