Parti national-démocrate d'Allemagne (RDA)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Parti national-démocrate d'Allemagne.

Le Parti national-démocrate d'Allemagne (Nationaldemokratische Partei Deutschlands, NDPD) est un ancien parti politique est-allemand fondé en 1948 et disparu en 1990.

Créé par, entre autres, Lothar Bolz et Wilhelm Adam, le NDPD vise à organiser au sein d'un parti politique loyal envers le régime communiste toute une clientèle politique qui ne se retrouve pas dans le SED, c'est-à-dire, pour l'essentiel, la classe moyenne nationaliste, les militaires et les anciens nazis. Comme les autres partis alliés au SED au sein du Front national de la République démocratique allemande, le NDPD bénéficie de 52 sièges bloqués à la Chambre du peuple dont les membres sont élus sur une liste unique dominée par les communistes et leurs organisations satellites. Il dispose également d'un quotidien, le Berliner Allgemeine.

Proche par sa défense du libéralisme du LDPD, le NDPD s'en distingue toutefois par un plus fort nationalisme et une plus grande fidélité au régime communiste. Revendiquant 110 000 membres dans les années 1980, le NDPD s'effondre totalement lors de la chute du mur de Berlin et la réunification allemande, n'obtenant que 0,38 % des voix et deux mandats lors des premières élections libres de 1990. Il rejoint alors la Fédération des démocrates libres aux côtés du Parti allemand du forum, du Parti libéral-démocrate et du Parti démocratique libre. La Fédération des démocrates libres rejoint ensuite le FDP en août 1990.