Parti islamique irakien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo du parti

Le parti islamique irakien (Hizb al-Islami al-Airaqi) est un parti politique sunnite arabe islamique en Irak. Il a été fondé en 1960 et est issu du mouvement des Frères musulmans. Il était clandestin du temps de Saddam Hussein.

L'actuel secrétaire général du parti est Ayad al-Samarrai ; avant juillet 2004, c'était le Dr. Mohsen Abdel Hamid, qui a participé au Conseil de gouvernement de l'Irak (IGC) qui travaillait avec l'Autorité alliée provisoire et de 2004 à 2009, il s'agit de Tareq al-Hachemi.

Le 9 novembre 2004, le PII s'était désolidarisé du gouvernement intérimaire irakien pour protester contre l'attaque par les forces coalisées contre Fallûja. Cependant, le ministre issu du parti, Hajim al-Hassani, était resté dans le gouvernement et avait quitté le parti.

Le PII avait boycotté les élections du 30 janvier 2005 après avoir contribué à leur préparation, mais ses membres n'ont pas refusé toute participation aux élections des gouvernements régionaux (par exemple pour les élections dans la province de Ninawa et celle d'Al-Anbâr).

Le PII a mené une campagne à grand échelle contre la constitution pour le référendum du 15 octobre 2005. Mais deux jours avant, le parti a changé de mot d'ordre, en faveur donc du "oui", suite à un accord avec les membres du gouvernement de transition selon lequel la nouvelle assemblée nationale élue en décembre 2005 aurait à faire certains amendements en 2006.

Le PII a donc aussi participé à ces élections du 15 décembre 2005 dans le cadre de la coalition du Front d'accord irakien, qui a obtenu 44 sièges, ce qui est le meilleur succès parmi toutes les coalitions arabes sunnites. Il a été critiqué par les sunnites radicaux (par exemple, le chef d'Al-Qaida en Irak, Abou Moussab Al-Zarqaoui) pour sa participation au processus politique en Irak.

Ayant obtenu le contrôle de la province d'al-Anbar en 2005, il a intégré, en tant que groupe minoritaire, l'Alliance nationale des Indépendants et du Réveil en Irak (en) qui arriva premier à Anbar en obtenant 8 sièges sur 29 lors des élections de janvier 2009, et qui était dirigé par le Conseil du salut d'Anbar de Ahmed Abou-Risha.

Liens externes[modifier | modifier le code]