Parti du sol libre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Parti du sol libre (Free Soil Party) est un parti politique des États-Unis qui connut une courte existence, actif lors des élections présidentielles de 1848 et 1852, et dans quelques élections d'États. Alors troisième parti (derrière le Parti démocrate et le Parti whig), ses principaux dirigeants étaient des membres anti-esclavagistes de ces deux partis.

Le principal but du Parti du sol libre était de s'opposer à l'expansion de l'esclavage dans les nouveaux territoires de l'Ouest, arguant que des hommes libres sur un sol libre constituaient un système supérieur moralement et économiquement à celui de l'esclavage. Les free soilers étaient opposés à l'expansion de l'esclavage mais non, au moins dans un premier temps, à son maintien dans les États où il existait déjà, leur but était de gagner des territoires à l'ouest, mais sans noirs ni esclaves.

Ils présentèrent Martin Van Buren et Charles Francis Adams comme candidats à la présidence et vice-présidence lors de l'élection présidentielle de 1848 où ils obtinrent un peu plus de 10 % des suffrages. Le compromis de 1850 allait en partie donner raison aux free soilers et un nombre important d'entre eux, notamment les partisans et proches de Martin Van Buren, retournèrent au Parti démocrate. Ils ne restaient plus que les abolitionnistes qui voulaient supprimer l'esclavage des États du sud. Ils désignèrent John P. Hale et George Washington Julian à l'élection présidentielle de 1852 où ils obtinrent un peu moins de 5 % des suffrages. La plupart des membres du Parti du sol libre rejoindront alors le Parti républicain lors de la création de ce dernier en 1854.

Source[modifier | modifier le code]