Parti du Centre (Suède)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti du Centre.
Centerpartiet
Image illustrative de l'article Parti du Centre (Suède)
Logo officiel
Présentation
Présidente Annie Lööf
Fondation 2 mars 1913
Siège Stora Nygatan 4, Gamla stan, Stockholm
Président du groupe au Riksdag Anders W Jonsson
Secrétaire du parti Michael Arthursson
Coalition nationale Alliance pour la Suède
Idéologie Social-libéralisme, humanisme, agrarisme
Affiliation internationale Internationale libérale
(observateur)
Affiliation européenne Parti européen des libéraux, démocrates et réformateurs
Adhérents 37 340[1]
Couleurs vert
Site web www.centerpartiet.se
Représentation
Députés
22 / 349
Députés européens
1 / 20
Conseillers de comté
121 / 1 662
Conseillers municipaux
1 399 / 12 978

Le Parti du centre (Centerpartiet, abrégé C) est un parti politique suédois d’idéologie centriste, membre de la coalition de centre droit, l'Alliance pour la Suède, au pouvoir depuis les élections générales de 2006. Son symbole est un trèfle vert à quatre feuilles.

Historique[modifier | modifier le code]

Axel Pehrsson-Bramstorp, dirigeant du parti de 1934 à 1949 et premier ministre en 1936

Le Parti du centre a été fondé le 2 mars 1913 sous le nom de Ligue des fermiers, Bondeförbundet. En 1922, la ligue a absorbé l'Union nationale des fermiers (Jordbrukarnas Riksförbund). Axel Pehrsson-Bramstorp, dirigeant du parti de 1934 à 1949, a été été premier ministre de juin à septembre 1936, le roi l'ayant alors chargé de former un gouvernement non-socialiste. Il a rapidement laissé la place au social-démocrate Per Albin Hansson, dont il est devenu le ministre de l'agriculture. Durant cette période a débuté une coopération régulière entre les deux partis, qui ont dirigé ensemble le gouvernement suédois entre 1936 et 1945 puis entre 1951 et 1957.

En 1957 le parti a changé son nom, et a révisé sa stratégie électorale afin d’établir une alliance plus étroite sur le long terme avec les partis du centre-droit, le Parti du Peuple et le Parti du rassemblement modéré . Cette donc au sein d'une telle coalition que le Parti du centre a participé au gouvernement entre 1976 et 1982, avec son président Thorbjörn Fälldin au poste de premier ministre (à à part d'octobre 1978 et octobre 1979, où le modéré Ola Ullsten a détenu ce poste), 1991 et 1994 puis depuis 2006.

En 2005, le Parti du centre a vendu la propriété du groupe de presse Centertidningar AB pour 1,8 milliard de couronnes suédoises[2], devenant ainsi le parti politique le plus riche au monde[3].

Idéologie[modifier | modifier le code]

Le Parti du centre, bien que se décrivant aujourd'hui comme un "parti vert social-libéral"[4], tire initialement ses inspirations idéologiques de agrarisme, ce qui explique les liens étroits qui le lient à la Suède rurale. Dans le contexte européen actuel, le parti apparaît comme un parti social-libéral qui se concentrerait sur les questions d’agriculture, d’environnement et de ruralité. Aussi il a longtemps incarné l’opposition à l’énergie nucléaire, avant l'émergence du Parti de l'environnement-Les Verts, et s'est toujours montré favorable à la décentralisation.

Immigration[modifier | modifier le code]

Le parti du centre est pro-immigration, comme l'atteste leur campagne pour les élections générales de 2006, lors de laquelle ses membres ont proposé de doubler, par la délivrance de cartes vertes, le nombre de migrants autorisés à entrer en Suède pour le porter à 90 000 personnes au total, soit 1 % de la population suédoise[5].

Union européenne[modifier | modifier le code]

Les centristes préconisent l’évolution de l’Union européenne vers la formation d’États-Unis d’Europe, régis par le principe de subsidiarité. Bien qu'opposé à l’introduction de l’euro en 2003, le parti a plus ou moins revu sa position depuis, son organisation de jeunesse militant notamment activement en faveur d’une rapide entrée dans la zone euro.

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Maud Olofsson, présidente du parti de 2001 à 2011, Karin Söder, première femme à diriger le parti de 1985 à 1987 et Annie Lööf, présidente depuis 2011

Présidents[modifier | modifier le code]

Autres membres notables[modifier | modifier le code]

Historique électoral[modifier | modifier le code]

Électorat[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, du fait de son idéologie agrarienne, bon nombre des électeurs du Parti du centre vennaient des zones rurales et un certain nombre étant des agriculteurs ou des petits hommes d’affaires. À partir des années 2000 et l’accession de Maud Olofsson à la direction du parti, une orientation plus libérale a été choisie, afin d'attirer les électeurs des zones urbaines, généralement davantage favorables au Parti libéral[6]. Ces modifications de l'électorat du Parti du centre peuvent être illustré par le fait qu'en 2006, il soit le parti ayant connu la plus forte progression électorale à Stockholm.

Élections parlementaires[modifier | modifier le code]

Élections européennes[modifier | modifier le code]

Année Députés Votes  % Rang
1995
2 / 22
192 077 7,16 % #5
1999
1 / 22
151 442 5,99 % #7
2004
1 / 19
157 258 6,26 % #6
2009
1 / 18
173 414 5,47 % #7
2014
1 / 20
241 101 6,49 % #6

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) « Partierna tappar medlemmar », sur Sveriges Television,‎ 2010-08-04
  2. (sv) Så styckas Centertidningar - Reklam & Media - E24.se
  3. (sv) Privata Affärer - Centern blir världens rikaste politiska parti
  4. (sv) Site officiel du Parti du centre
  5. (sv) Centern vill fördubbla invandringen - Sverige - Sydsvenskan - Nyheter dygnet runt
  6. (en) "Towards a two-party system? The Swedish parliamentary election of September 2006", Nicholas Aylott and Niklas Bolin, West European Politics, 2007 forthcoming

Liens externes[modifier | modifier le code]