Parti démocrate et social chrétien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parti démocrate et social chrétien
Présentation
Président André Bo-Boliko Lokonga
Fondation avril 1990
Siège Kinshasa
Fondateur Joseph Ileo
André Bo-Boliko Lokonga.
Vice-président Léonard Mukuku W’Etonda
Idéologie Démocratie chrétienne
Centrisme
Fédéralisme
Économie sociale de marché
Affiliation internationale Internationale démocrate centriste
Couleurs bleu clair
Représentation
Députés
2 / 500
Sénateurs
1 / 108

Le Parti démocrate et social chrétien (PDSC) est un parti politique de la République démocratique du Congo. Son président est André Bo-Boliko Lokonga. Il est membre de l'Internationale démocrate centriste.

Créé en avril 1990 par Joseph Ileo et André Bo-Boliko Lokonga, le PDSC a connu son heure de gloire au début des années 1990, avec l'avènement du multipartisme dans le Zaïre de l'époque.

Le PDSC a très vite bénéficié d'une véritable envergure nationale, chose relativement rare au Congo-Kinshasa, où les formations partisanes sont souvent fondées sur des logiques clientélistes, locales ou ethniques[non neutre][réf. nécessaire].

En effet, rompant avec nombre des partis politiques de l'époque, le PDSC n'est pas le parti d'un seul homme, mais repose sur une direction collégiale[non neutre][réf. nécessaire] et compte nombre de personnalités politiques charismatiques, dont certains étaient déjà actifs à l'époque de l'indépendance. Cette caractéristique vaudra par d'ailleurs au PDSC le surnom de parti des « vieux ». D'autre part, les origines régionales diverses des principaux membres de sa direction ont contribué à assurer une certaine implantation du parti dans l’ensemble du pays, à l'instar de Joseph Ileo en Équateur, de Jean-Marie Kititwa et du Prof. Etienne Ngangura dans le Sud-Kivu, ou encore d'André Bo-Boliko Lokonga et de Cléophas Kamitatu dans le Bandundu.

Joseph Iléo restera président du PDSC et la figure historique du parti jusqu'à sa mort le 19 septembre 1994.

Le PDSC appartient à la Convention des Démocrates Chrétiens.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]