Parti démocrate (Turquie, actuel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti démocrate.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Parti démocrate (Turquie).
Politique en Turquie
Image illustrative de l'article Parti démocrate (Turquie, actuel)

Le Parti démocrate (en turc : Demokrat Parti) est un parti politique turc conservateur de centre-droit fondé en 1983 sous le nom de Parti de la juste voie (en turc : Doğru Yol Partisi - DYP) et qui prend son nom actuel en mai 2007.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1946, est fondé le Parti démocrate qui exerce le pouvoir entre 1950 et 1960, date à laquelle il est dissous à la suite d'un coup d'État militaire. Peu après, il est reconstitué par Süleyman Demirel sous le nom de Parti de la justice, lui-même à nouveau dissous lors du coup d'État de septembre 1980.

Après le retour à la démocratie, Demirel fonde en 1983 le Parti de la juste voie (en turc : Doğru Yol Partisi - DYP) qui demeure au pouvoir entre 1991 et 1997, avant de voir son poids électoral s'éroder au fil des années. En novembre 2002, il ne recueille que 9,55 % des voix aux élections législatives et n'obtient aucun élu, n'ayant pas atteint le seuil minimal de 10 %. Mehmet Ağar succède alors à Tansu Çiller à la tête du Parti.

Le 5 mai 2007, le Parti de la juste voie et le Parti de la mère patrie (en turc : Anavatan Partisi - ANAP) proposent par la voix de leur chefs respectifs de fusionner dans l'espoir de franchir le seuil des 10 % de suffrages nécessaires pour être représentés au Parlement. À cet effet, le Parti de la juste voie prend le nom de Parti démocrate (DP), en référence au Parti démocrate historique actif de 1946 à 1960 et conserve comme logo le classique Kır At (« cheval blanc ») sur fond de carte rouge de la Turquie[1].

Cependant, la fusion annoncée avec le Parti de la mère patrie échoue et ce dernier renonce à se présenter aux élections législatives de juillet 2007. De son côté, le DP essuie un nouvel échec en n'obtenant que 5,4 % des voix. Mehmet Ağar remet sa démission.

Finalement, le 31 octobre 2009, le Parti démocrate fusionne avec le Parti de la mère patrie, mais ce dernier reprend son indépendance le 11 septembre 2011.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (tr) « DYP ve ANAP birleşti » (consulté le 6 mai 2007)