Parti communiste révolutionnaire de Turquie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Türkiye Devrimci Komünist Partisi
Image illustrative de l'article Parti communiste révolutionnaire de Turquie
Logo officiel
Présentation
Fondation 2 février 1980
Siège Clandestin
Idéologie marxisme-léninisme, anti-révisionnisme, communisme
Affiliation internationale CIPOML
Couleurs rouge et jaune
Site web www.tdkp.org

Le Parti communiste révolutionnaire de Turquie (Türkiye Devrimci Komünist Partisi, TDKP) est un parti politique turc clandestin. Il a été fondé par la fusion avec Halkın Kurtuluşu (« Libération du peuple »), le 2 février 1980 à Izmir lors du premier congrès du TDKP.

Historique[modifier | modifier le code]

La création du TDKP s’est déroulé durant une longue période de 1975 à 1980. Le THKO devient le TDKP-IÖ lors de la conférence d'octobre 1978. L'objectif de TDKP-İÖ était de pouvoir créer un parti politique puissant et doté de structure et institution basée sur le modèle léniniste. Tandis que la période après 1975 était consacrée à la refondation idéologique du THKO, la période de 1978-1980 a été consacrée à la mise en place des structures et des institutions du TDKP.

En janvier 1979, le TDKP met en place une plateforme appelée « la déclaration de janvier » (Ocak Deklerasyonu). Après le coup d'État militaire du 12 septembre, la junte menée par Kenan Evren déclare une période où régit la loi martiale. Pendant cette période, le TDKP appelle à la lutte face au « régime fasciste » par la voie de grève générale et de manifestation. Dans cette période dure pour le mouvement révolutionnaire en Turquie, la question de l'union du mouvement a été l'une préoccupation majeure du TDKP et cette question a souvent été mis à l'ordre du jour au sein du parti. Avant le coup d'État du 12 septembre, le TDKP organisait souvent des actions avec d'autres organisations comme Devrimci Yol (Voie Révolutionnaire).

En 1987, un certain nombre de militants qui formeront plus tard le groupe d'Octobre (Ekimciler) quitte le parti. En février 1990, le TDKP organise sa première conférence qui pose les bases politiques et organisationnelles du parti. Le deuxième congrès du TDKP n'aura lieu que plusieurs années plus tard en 1996.

Structure du parti[modifier | modifier le code]

Malgré une bonne structure, le parti n'a pas pu résister au coup d'État militaire et connait l'une de ses principales pertes en avril 1981. C'est pourquoi jusqu'au début des années 1990, le TDKP était présent à l'étranger et à travers la diaspora vivant en Europe.

À l'époque du THKO, il n'y avait pas d'adhésion officielle au parti. Cependant le TDKP, considère comme adhérent au parti toute personne qui « accepte et met en oeuvre le programme et les statuts du parti, travaille et milite activement dans l'une des branches du parti, et qui paye régulièrement ses cotisations. » L'organisation des sections locales se fait selon le lieu d'habitation, mais aussi selon le lieu de travail des adhérents.

Le TDKP estime que tous les militants et adhérents sont rattachés au comité central ainsi qu'au congrès du parti. Il applique une démocratie centralisée, c'est-à-dire que tous les militants participent à la prise de décision et à l'exécution de celle-ci. Le parti étant dans la clandestinité la démocratie interne ne doit pas sortir en dehors du cadre du parti pour éviter de nuire à celui-ci.

Étant donné la nature du régime politique en Turquie, le TDKP pose les bases structurelles d'une organisation clandestine. Le TDKP sera totalement être dans la clandestinité.

Le TDKP possède une « école du communisme » au sein de son organisation. Cette école a pour objectif de donner une formation politique et idéologique à tous les membres du parti. L'école du communisme comprend aussi la branche jeunesse qui est Türkiye Genç Komünistler Birligi (TGKB- Union des Jeunes Communistes de Turquie). Le TGKB est une organisation indépendante du TDKP du point de vue des actions à mener, mais, elle est rattachée à la ligne politique et idéologique du parti. Le TGKB a stoppé toutes ses actions pendant le processus de recréation du parti.

Actuellement, le TDKP regroupe essentiellement les cadres du parti et a redirigé tous ses membres vers des organisations légales. Les cadres actuels d'EMEP sont principalement d'anciens membres du TDKP.

Vision politique[modifier | modifier le code]

TDKP est très critique vis-à-vis de l'URSS post-1953. Le TDKP considère des personnalités soviétiques comme Khrouchtchev, Brejnev, et Gorbatchev étant des dirigeants révisionnistes. Depuis le THKO, le parti est resté attaché à l'idéologie marxiste-léniniste et organise ses instances sur ce modèle. Le TDKP a été influencé pendant une période par Mao Zedong. Lors de la séparation idéologique entre la Chine et l'Albanie, le TDKP prend parti pour le Parti du Travail d'Albanie mené par Enver Hoxha. Le TDKP voit dans toute forme de marxisme de nouvelle génération, des tentatives de révisionnisme moderne du Marxisme.

Outil de communication[modifier | modifier le code]

Le TDKP a possédé pendant plusieurs années des organes de presses comme Devrimin Sesi (la voix de la révolution) et Yoldas (Camarade).

Martyrs de la révolution[modifier | modifier le code]

Le TDKP considère tous ses membres mort pour la révolution en Turquie comme des martyrs. Parmi ces martyrs;

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]