Parti communiste des peuples d'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Partido Comunista de los Pueblos de España
Image illustrative de l'article Parti communiste des peuples d'Espagne
Logo officiel
Présentation
Secrétaire général Carmelo Suárez
Fondation 1984
Siège Madrid
Idéologie Communiste marxisme-léninisme
Couleurs Rouge
Site web www.pcpe.es

Le Parti communiste des peuples d'Espagne (PCPE, en espagnol : Partido Comunista de los Pueblos de España) est un parti politique communiste espagnol.
Il été fondé suite à l'unification de plusieurs factions marxistes-léninistes. Les Collectifs des Jeunes Communistes constituent son organisation de jeunesse.

Selon ses statuts :

« Le PCPE estime que l'installation du socialisme et du communisme dans l'État espagnol, objectif fondamental de notre parti, implique la réalisation et la consolidation du processus démocratique, anti-monopole, anti-oligarchique, et de la révolution anti-impérialiste, se prononçant en faveur de la l'unité de toutes les forces de la gauche sociale et politique dans un programme commun, sur la base de la reconnaissance de tous les droits des différentes nationalités, y compris le droit à l'autodétermination, et dont la proposition doit être la construction d'une République confédérale basée sur la principe léniniste de l'union volontaire de peuples libres. »

Les 13, 14 et 15 décembre 1984, un "Congrès de l'Unité communiste" s'est tenu à Madrid. Le Partido Comunista de España Unificado (PCEU, Parti communiste unifié de l'Espagne), le Movimiento de Recuperación del PCE (MRPCE, Mouvement pour la récupération du PCE), le Movimiento para la Recuperación y Unificación del PCE (MRUPCE, le Mouvement pour la récupération et l'unification du PCE), Candidatura Comunista (CC, communiste de candidature) et quelques sous-groupes se sont unifiés, créant ainsi le Partido Comunista (PC, Parti communiste; parfois appelé PC punto pour le distinguer du PCE) qui sera rebaptisé Partido Comunista de los Pueblos de España (PCPE, Parti communiste des peuples d'Espagne) en 1986.

Tous ces groupes étaient le résultat de scissions du Parti communiste d'Espagne (PCE) dans les années 1970 et 1980. Le PCPE rassemble ainsi la plupart des différentes formations qui étaient hostiles à la ligne eurocommuniste de Santiago Carrillo dans le PCE.
Rapidement après sa fondation, le PCPE obtient une reconnaissance officielle de la part de partis communistes d'importance, comme le Parti communiste d'Union soviétique ou certains autres partis communistes européen au pouvoir dans le bloc de l'Est.
Le référent catalan du PCPE était initialement le Parti des communistes de la Catalogne (PCC), mais celui-ci finit par rompre avec le PCPE et le référent catalan du parti est désormais le Parti communiste des peuples de la Catalogne.

Le PCPE a brièvement rejoint la coalition électorale Gauche unie en 1987. En 2000, le Parti communiste ouvrier espagnol (PCOE) fusionne avec le PCPE. L'organisation conserve l'appellation "PCPE" mais le publication du parti, Nuevo Rumbo (Nouvelle direction), devient Unidad y Lucha (Unité et lutte). Une partie des militants du PCOE refusera ce qu'elle considère comme une absorption de son parti par le PCPE et maintiendra donc le PCOE malgré la fusion.

En plus de Unidad y Lucha, le PCPE publie le revue théorique Propuesta Comunista (Proposition communiste). En outre, il édite avec 9 autres partis communistes internationaux, comme le Parti communiste de Grèce ou le Parti communiste du Venezuela, l'importante Revue communiste internationale.

Récemment, le PCPE a intensifié ses relations internationales avec les différents partis et organisations communistes et progressistes du monde, spécialement en Europe. Il a ainsi pris part à la Festa do Avante de 2008 du Parti communiste portugais et a publié pour l'occasion une édition entièrement en portugais de son journal Unité et Lutte. Il a aussi participé au 90ème anniversaire du Parti communiste de Grèce (KKE) et au 40ème anniversaire du KNE (organisation de jeunesse du KKE). En outre, il a pris part en 2008 au congrès des différents partis communistes et des syndicats d'Inde, par le biais de son chargé des relations internationales, Quim Boix.

Le 11 mai 2009, son secrétaire général Carmelo Suárez a pris part à Athènes à la présentation d'un document conjoint de 21 partis communistes de l'Union européenne, avant les élections du 7 juin au Parlement européen.

Liens[modifier | modifier le code]