Parti communiste de Bohême et Moravie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parti communiste
de Bohême et Moravie
(cs) Komunistická strana Čech a Moravy
Image illustrative de l'article Parti communiste de Bohême et Moravie
Logo officiel
Présentation
Chef Vojtěch Filip
Fondation 1989
Siège Prague (Drapeau de la République tchèque République tchèque)
Parti prédécesseur Parti communiste tchécoslovaque
Organisation de jeunesse Union de la jeunesse communiste
Journal Haló noviny
Idéologie Communisme, marxisme
Affiliation européenne Parti de la gauche européenne (observateur)
Adhérents 56 263 (2012)
Couleurs Rouge
Site web www.kscm.cz
Représentation
Députés
26 / 200
Sénateurs
1 / 81
Députés européens
3 / 21
Le leader Vojtěch Filip en 2013

Le Parti communiste de Bohême et Moravie (en tchèque : Komunistická strana Čech a Moravy, KSČM) est un parti politique tchèque, héritier du Parti communiste tchécoslovaque.

C'est un parti membre du groupe Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (GUE/NLG) au Parlement européen.

L'actuel dirigeant du parti est Vojtěch Filip.

Son symbole est la cerise. Il revendique plus de 100 000 adhérents.

Le KSČM est créé en 1989, lors d'un congrès extraordinaire du Parti communiste tchécoslovaque qui décida de fonder un parti spécifique pour les territoires de Bohême et de Moravie, les régions qui allaient devenir la République tchèque. En 1990, le Parti communiste tchécoslovaque devint une fédération des deux partis créés par la séparation. Plus tard, le Parti communiste slovaque devint le Parti de la gauche démocratique (Slovaquie) et la fédération fut rompue en 1992.

Au IIe Congrès du parti, en 1992, des groupes importants le quittèrent comme le nouveau Parti de la gauche démocratique (République tchèque) et le Parti du bloc de gauche (République tchèque) qui ensuite fusionnèrent en un Parti du socialisme démocratique (République tchèque), parfois allié au KSCM. Une autre partition advint avec le départ du Parti des communistes tchécoslovaques, rebaptisé Parti communiste de Tchécoslovaquie (post 1992).

En juin 2002, le KSČM obtint 18,5 % des votes à la Chambre des députés, ce qui en fait le 3e parti représenté au parlement avec 41 députés. En juin 2004, il atteint même la 2e place, lors des élections au Parlement européen, avec 6 députés sur 24.

En juin 2006, il subit un revers lors des législatives en n'obtenant que 26 sièges (12,8 %)

Il a obtenu près de 15 % des voix lors des élections régionales et sénatoriales d'octobre 2008[1].

Le KSCM a obtenu 20,44 % des voix lors des élections régionales d'octobre 2012, en passant de 114 élus à 182 élus. Pour la première fois, le parti social-démocrate (CSSD, 23,57 % des voix) envisage de former une coalition gouvernementale avec le KSCM[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]