Parti communiste d'Autriche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parti communiste d'Autriche
(de) Kommunistische Partei Österreichs
Image illustrative de l'article Parti communiste d'Autriche
Logo officiel
Présentation
Porte-Parole Mirko Messner
Fondation 1918
Siège Vienne
Président de groupe en Styrie Ernest Kaltenegger
Idéologie communisme, socialisme démocratique, Marxisme, altermondialisme
Affiliation internationale Solidnet.
Affiliation européenne Parti de la gauche européenne
Couleurs Rouge
Site web www.kpoe.at

Le Parti communiste d'Autriche (en allemand Kommunistische Partei Österreichs, ou KPÖ) est un parti politique basé en Autriche. Fondé en 1918 sous le nom de Parti Communiste d'Autriche allemande (Kommunistische Partei Deutsch-Österreichs, KPDÖ), il a été interdit entre 1933 et 1945, d'abord sous le régime « austrofasciste », puis lorsque l'Autriche a été sous contrôle allemand. Il a joué un rôle important dans la résistance autrichienne contre les Nazis et le fascisme pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1927, les communistes anti-staliniens créent le Kommunistische Partei Österreichs-Opposition (KPÖ-O), avec Joseph Frey et Kurt Landau.

Il ne compte plus de député au Nationalrat depuis 1959, mais a obtenu récemment des résultats très élevés en Styrie.

KPÖ de Styrie[modifier | modifier le code]

En 2005, aux élections régionales en Styrie (Land), la liste du KPÖ menée par Ernest Kaltenegger obtient 6,3 % des voix. C'est la première fois depuis 1970 que le KPÖ est représenté à un Landtag[1]. Selon les analystes, les succès du KPÖ en Styrie tiennent largement à la personnalité de Kaltenegger : sous sa conduite, le parti passe de 4,2 % aux municipales à Graz en 1993 à 20,75 % en 2003. Entretemps, Kaltenegger, devenu en 1998 adjoint à l'urbanisme après que le KPÖ a obtenu 7,9 %, a mené une politique centrée sur la question des loyers et du logement social[2]. En 2008, sans lui, le KPÖ est retombé à 11,2 %. La stratégie de Kaltenegger, ancien membre des Jeunesses Socialistes, est d'investir les secteurs traditionnels de la sociale-démocratie et délaissés par elle. Cette stratégie est donc différente de la ligne nationale d'alignement sur les positions du Parti de la gauche européenne. Ce désaccord explique selon certain que le parti n'ait pas accordé à Kaltenegger la tête de liste nationale en 2006 ni en 2008. Le KPÖ-Styrie n'est pas non plus représenté à la direction nationale. Le 30 mars 2009, Ernst Kaltenegger ainsi que le président du KPÖ de Styrie Ernst Parteder ont annoncé leur prochain retrait de la vie politique afin de renouveler les générations au sein du parti[3]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :