Parti al-Badil al-Hadari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Parti al-Badil al-Hadari (en français : Parti de l'alternative civilisationnelle) est un ancien parti politique marocain d’idéologie islamiste créé en 2002. Le parti aurait été dissous le 20 février 2008 à la suite de l'affaire Belliraj, sans qu'il en existe une trace officielle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Fondé en 2002 par Mustapha Moatassim, le parti n'a pu obtenir le récépissé du dépôt qu'en 2005. Ceci a empêché le parti de participer aux élections législatives de 2002 remportées par l'Union socialiste des forces populaires (USFP). Lors des législatives de 2007, le parti n'a obtenu aucun siège.

Dissolution du parti[modifier | modifier le code]

Suite à des arrestations des cadres dirigeants du parti supposés impliqués dans l'affaire Belliraj, le premier ministre de l'époque, Abbas El Fassi, a annoncé le mercredi 20 février 2008, la dissolution du parti[1].

Le 18 avril 2012, Mustapha Moatassim, fondateur d'al-Badil al-Hadari, a déposé une demande de lever le gel du parti au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane[2].

En réalité, il n'y a jamais eu "dissolution" mais "gel": "il n’en [de dissolution] existe aucune trace dans le bulletin officiel, et aucun procès verbal du tribunal administratif n'a été émis, conformément à la loi sur les partis politiques", "d’après la cour d’appel de Rabat, aucune preuve n’existe pour confirmer la décision de dissolution, et donc juridiquement parlant, le parti n’a pas été interdit"[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]