Parthenocissus quinquefolia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir vigne vierge.

La vigne vierge vraie, vigne vierge à cinq folioles ou vigne vierge de Virginie (Parthenocissus quinquefolia) est un arbuste sarmenteux de la famille des vitacées, originaire d'Amérique du Nord et cultivé très largement comme plante grimpante ornementale pour son feuillage décoratif qui prend une belle teinte rouge écarlate en automne.

Description[modifier | modifier le code]

La vigne vierge vraie est un arbuste grimpant (liane) à tiges robustes, très vigoureux, pouvant atteindre 20 m de haut. Les jeunes pousses sont rougeâtres.

Ses feuilles caduques sont composées digitées à cinq (parfois de trois ou sept) folioles elliptiques de 5 à 14 cm de long, acuminées, à bords à longues dents mucronées. De couleur vert-gris, elles virent à l'écarlate en automne.

À l’opposé du point d’insertion de la feuille sur la tige se trouvent soit une vrille soit une inflorescence. Chaque vrille a de 7 à 8 ramifications qui jeunes se recourbent à l'apex pour former un petit crochet. Au contact d'une surface celui-ci peut ensuite donner une pelote adhésive libérant des substances adhésives[1].

Les fleurs sont groupées en racèmes de cymes bipares. Elles sont formées d’un calice entier, de 5 pétales libres, 5 étamines opposées aux pétales et d’un ovaire conique. La floraison a lieu en juin-juillet.

Les fruits sont des baies de 6-12 mm de diamètre, de couleur bleu noir, légèrement pruiné. Elles contiennent de l'acide oxalique qui est un composé toxique pour les mammifères mais n'empêche pas les oiseaux (comme les étourneaux) de les consommer l'hiver.

Écologie[modifier | modifier le code]

Elle pousse dans son aire de répartition dans la plupart des sols humides. En forêt, elle grimpe dans les arbres.

C'est une espèce originaire d'Amérique du Nord (Canada, États-Unis, Mexique) et Guatemala, en deux zones, au nord-est du Québec au Minnesota, et au sud-est de la Floride au Mexique. Elle s'est naturalisée dans divers pays comme la France et l'Angleterre.

Elle est cultivée dans de nombreux pays du monde de la zone tempérée ou elle est parfois, comme en Suisse, considérée comme une plante invasive interdite de culture. Elle résiste l'hiver à des températures descendant jusqu'à moins 25 °C.

Principales variétés cultivées[modifier | modifier le code]

  • Engelmannii, à feuillage plus fin que le type, feuilles lancéolées.
  • Murorum, feuilles plus larges que le type, plus vigoureuses ; vrilles à 8-12 ramifications.
  • Hirsuta, jeunes feuilles rouges pubescentes.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Synonymes (d’après SITI) :

  • Ampelopsis latifolia Tausch
  • Ampelopsis quinquefolia (L.) Michx.
  • Hedera quinquefolia L.
  • Parthenocissus hirsuta (Pursh) Graebn.
  • Parthenocissus inserta (Kerner) Fritsch
  • Psedera quinquefolia (L.) Greene
  • Vitis inserta Kerner
  • Vitis quinquefolia (L.) Lam.
  • Parthenocissus quinquefolia var. murorum (Focke) Rehd.
  • Ampelopsis hederacea var. murorum Focke
  • Parthenocissus quinquefolia var. hirsuta (Pursh) Planch.
  • Parthenocissus quinquefolia var. saintpaulii (Koehne ex Graebn.) Rehd.
  • Psedera quinquefolia var. murorum (Focke) Rehd.

Espèces voisines[modifier | modifier le code]

Elle est de plus en plus utilisée pour le reboisement de la bande riveraine des cours d'eau puisqu'elle est robuste et qu'elle permet de recouvrir des murets de ciment ou de pierre. Elle est également appréciée pour son aspect esthétique. De plus elle est capable de résister aux invasions de sauterelles courantes à la fin du printemps.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. composés pectiniques et rhamnogalacturonane I-réactifs(en) Bowling, A. J., Vaughn, K. C., « Structural and immunocytochemical characterization of the adhesive tendril of Virginia creeper (Parthenocissus quinquefolia [L.] Planch.) », Protoplasma, vol. 232, no 3-4,‎ 2008, p. 153-163