Parthamaspatès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parthamaspatès
Monnaie de Phartamaspatès.
Monnaie de Phartamaspatès.
Titre
Roi des Parthes
116117
Prédécesseur Khosrô Ier
Successeur Khosrô Ier
Biographie
Dynastie Arsacides

Phartamaspatès est un roi arsacide des Parthes qui règne de 116 à 117, puis un roi d’Osrhoène de 118 à 123.

Biographie[modifier | modifier le code]

Phartamaspatès est un fils autoproclamé du roi Chosroès Ier de Parthie qui s'est exilé chez les Romains[1].

Lors de la grande offensive de l’empereur Trajan en Orient contre les Parthes, il suit l’armée romaine et, après la prise de la capitale Ctésiphon, il est placé par l’empereur comme roi vassal de Rome Rex Parthiis Datus (« roi donné aux Parthes ») sur le trône de son supposé père[2]. Rejeté par la population, il est facilement vaincu par Chosroès Ier qui reprend le trône l’année suivante.

Après le reflux de l’offensive romaine qui suit la mort de Trajan, il est installé en 118 en compensation comme roi d’Osrhoène, un petit royaume vassal de Rome situé entre la Syrie et l’Asie Mineure[3]. Il y règne jusqu’en 123 et disparaît ensuite de l’histoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pour Jean Malalas, auteur de la plus ancienne chronique byzantine conservée (mort vers 578 ap. J.-C.), Parthamaspatès était le fils de Chosroès, (qu'il nomme sous la forme édessienne : « Osroès »), et le frère de Sanatruk Ier.
  2. Dion Cassius, Livre LXVIII, chapitre 30.
  3. Histoire Auguste, « Vie d'Hadrien », édition Robert Laffont Bouquins, Paris, 1994 (ISBN 2221057341), p. 25, chapitre V, § 4.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Clément Huart & Louis Delaporte, L'Iran antique : Élam et Perse et la civilisation iranienne, Albin Michel, coll. « L'Évolution de l'Humanité », Paris, 1943, p. 327.
  • Dion Cassius, Livre LXVIII, chapitres 30, § 3, et 33, § 2.