Paroedura picta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paroedura picta

Description de cette image, également commentée ci-après

Paroedura picta adulte

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Gekkota
Famille Gekkonidae
Genre Paroedura

Nom binominal

Paroedura picta
(Peters, 1854)

Synonymes

  • Diplodactylus pictus Peters, 1854
  • Paroedura pictus (Peters, 1854)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Paroedura picta est une espèce de geckos de la famille des Gekkonidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Aire de répartition de l'espèce Paroedura picta selon l'UICN (consulté le 23 avril 2013).

Cette espèce est endémique de Madagascar[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Ce gecko vit dans les savanes ou les forêts sèches du sud et de l'ouest de l'île. Les températures sont relativement élevées durant la journée, avec des maxima à plus de 30°C. La nuit celles-ci descendent à environ 24°C.

Description[modifier | modifier le code]

Ce gecko insectivore et terrestre est de taille modérée. Les couleurs les plus fréquentes semblent être les tons d'ocre et de blanc, alternés en bandes sombres et claires. Les écailles sur tout le dessus du corps.

Les mâles présentent un renflement de chaque côté de la base de la queue, logement des hémipénis.

Les femelles sont plus petites que les mâles, elles mesurent de 12 à 13 cm.

Éthologie[modifier | modifier le code]

Les mâles sont territoriaux et peuvent se battre très violemment, jusqu'à la mort et ce dès l'apparition des premières caractères sexuels. Les mâles s'entourent de plusieurs femelles.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Ces geckos sont matures avant leur première année. La reproduction commence à la saison chaude. Les mâles pourchassent les femelles jusqu'à les immobiliser. Le coït dure une dizaine de minutes.

Les pontes commencent environ un mois après la fécondation. Les femelles pondent des séries de deux œufs à un mois d'intervalle (parfois moins). Elles peuvent pondre jusqu'à quatre ou cinq fois durant la saison. Les œufs sont déposés dans des zones humides et protégées.

Les œufs incubent à environ 28°C, avec une hygrométrie élevée (60-70 %, voire 80 %), durant près de deux mois.

Les petits s'alimentent quelques jours après la naissance, dès leur première mue.

En captivité[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre en terrariophilie sous les noms de gecko panthère ou gecko de Madagascar.

De même que pour d'autres espèces (Gecko léopard, Rhacodactylus ciliatus) on commence à voir apparaitre des souches sélectionnées pour certains motifs ou couleurs (phases).

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Peters, 1854 : Diagnosen neuer Batrachier, welche zusammen mit der früher (24. Juli und 17. August) gegebenen Übersicht der Schlangen und Eidechsen mitgetheilt werden. Bericht über die zur Bekanntmachung geeigneten Verhandlungen der Königlich preussischen Akademie der Wissenschaften zu Berlin, vol. 1854, p. 614-628 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Schönecker, 2006 : Madagassische Großkopfgeckos, Paroedura bastardi, P. picta, & P. stumpffi. Natur und Tier Verlag (Münster), p. 1-64.
  • Schröder, 1987 : Beobachtungen an 16 Nachzuchtgenerationen des madagassischen Geckos Paroedura pictus (Peters, 1854) (Sauria: Gekkonidae). Salamandra, p. 23, n. 4, p. 236-240.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Référence Reptarium Reptile Database : Paroedura picta  (en)