Parnassius stubbendorfi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Parnassius stubbendorfi est un insecte lépidoptère de la famille des Papilionidae, de la sous-famille des Parnassiinae et du genre Parnassius.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Parnassius stubbendorfi a été nommé par Édouard Ménétries en 1849[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Parnassius stubbendorfi stubbendorfi
  • Parnassius stubbendorfi bodemeyeri Bryk, 1914
  • Parnassius stubbendorfi doii Matsumura, 1928
  • Parnassius stubbendorfi esakii Nakahara, 1926
  • Parnassius stubbendorfi koreana Verity, 1907
  • Parnassius stubbendorfi kosterini Kreuzberg & Pljushch, 1922
  • Parnassius stubbendorfi standfussi Bryk, 1912
  • Parnassius stubbendorfi typicus Bryk, 1914[1].

Description[modifier | modifier le code]

Parnassius stubbendorfi est un papillon de taille moyenne, au corps velu comme celui de tous les papillons du genre Parnassius. Les ailes sont blanches veinées de gris et suffusées de gris dans la partie basale et près du bord costal des ailes antérieures.

Chenille et chrysalide[modifier | modifier le code]

La chenilles est marron, poilue avec une ligne jaune de chaque coté du dos.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération en mai juin et en juin juillet en altitude[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de ses chenilles sont des Corydalis, Corydalis ambigua et Corydalis gigantea[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Parnassius stubbendorfi est présent en Asie, en Russie dans le centre et le sud de la Sibérie, en Mongolie, dans les Îles Kouriles, dans le nord de la Chine, le nord-ouest de la Corée et au Japon.

Biotope[modifier | modifier le code]

Parnassius stubbendorfi réside dans la taïga et dans la zone subalpine des montagnes, de 1 000 m à 2 000 m[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Parnassius », sur funet.fi (consulté le 5 mai 2012)
  2. a et b « Parnassius stubbendorfi », sur rusinsects.com (consulté le 5 mai 2012)


Sur les autres projets Wikimedia :