Paris vu par…

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paris vu par… est un film collectif français à sketches, sorti le 19 mai 1965. D'une durée totale de 92 minutes, il réunit les courts-métrages de six réalisateurs de la Nouvelle Vague : Jean Douchet, Jean Rouch, Jean-Daniel Pollet, Éric Rohmer, Jean-Luc Godard et Claude Chabrol. Chaque cinéaste y filme un quartier différent de Paris, sur un ton volontiers ironique.

Paris vu par…[modifier | modifier le code]

Tous les films ont été réalisés en 16 mm, format qui devait permettre des tournages légers. Paradoxalement, ce film qui se voulait un manifeste de la Nouvelle Vague correspond à la fin de celle-ci comme mouvement organisé. Il était prévu que chacun des réalisateurs réalise ensuite un long métrage dans le même cadre, avec Les Films du Losange, la société fondée par Éric Rohmer et dirigée par Barbet Schroeder. Mais l'histoire en a décidé autrement.

Les six sketches[modifier | modifier le code]

Saint-Germain des Prés[modifier | modifier le code]

de Jean Douchet
couleur 18 min

Synopsis 
Une jeune étudiante américaine, qui suit les cours de dessin de l'Académie Jullian, rue du Dragon (VIe), rencontre au Café de Flore, boulevard Saint-Germain un jeune homme de la grande bourgeoisie. Il l'emmène dans sa garçonnière de la rue de Seine.
Fiche 
premier sketch, Saint-Germain-des-Prés
Réalisation : Jean Douchet
Scénario : Jean Douchet
Dialogues : Jean Douchet, Georges Keller
Image : Nestor Almendros
Assistant réalisateur : Georges Keller
Interprétation

Gare du Nord[modifier | modifier le code]

de Jean Rouch
couleur 16 min

Synopsis 
Un jeune couple vit modestement dans le quartier de la Gare du Nord (Xe). La jeune femme, ambitieuse, rêve d'une vie meilleure. Elle rencontre par hasard, rue de Maubeuge, un jeune bourgeois qui lui propose de partager avec elle la vie dont elle rêve.
Fiche 
deuxième sketch, Gare du Nord
Réalisation : Jean Rouch
Scénario et dialogues : Jean Rouch
Image : Étienne Becker
Son : Bernard Ortion
Interprétation :

Rue Saint-Denis[modifier | modifier le code]

de Jean-Daniel Pollet
couleur 12 min

Synopsis 
Un jeune homme timide amène une prostituée dans sa chambre d'hôtel minable.
Fiche 
troisième sketch, Rue Saint-Denis
Réalisation : Jean-Daniel Pollet
Scénario et dialogues, Jean-Daniel Pollet
Image : Alain Levent
Interprétation :

Place de l'Étoile[modifier | modifier le code]

d'Éric Rohmer
couleur 15 min

Synopsis 
La place de l'Étoile n'est pas faite pour les piétons. Jean-Marc, vendeur dans une chemiserie de l'avenue Victor-Hugo, en fait la triste expérience.
Les principaux lieux de tournage sont :
  • la place de l'Étoile encombrée par le chantier du RER
  • la chemiserie de luxe où travaille Jean-Marc
  • le métro aux heures d'affluence.
Fiche 
quatrième sketch, Place de l'Étoile
Réalisation : Éric Rohmer
Scénario et dialogues, Éric Rohmer
Image : Alain Levent, Nestor Almendros
Interprétation :

Montparnasse et Levallois[modifier | modifier le code]

de Jean-Luc Godard
couleur 14min

Synopsis 
Une jeune femme envoie une lettre à chacun de ses deux amants, l'un sculpteur à Montparnasse (XIVe), l'autre carrossier à Levallois-Perret (92). Mais à qui est destinée la lettre d'amour et qui doit recevoir la lettre de rupture ?
Fiche 
cinquième sketch, Montparnasse et Levallois
Réalisation : Jean-Luc Godard
Scénario et dialogues, Jean-Luc Godard
Image : Albert Maysles, Alain Levent, Nestor Almendros,
Son : René Levert
Interprétation

La Muette[modifier | modifier le code]

de Claude Chabrol
couleur 16 min

Synopsis 
Un jeune lycéen du XVIe arrondissement ne supporte plus les disputes interminables de ses parents. Il résout le problème grâce à des boules Quiès.
Fiche 
sixième sketch, La Muette
Réalisation : Claude Chabrol
Scénario et dialogues, Claude Chabrol
Image : Jean Rabier, Albert Maysles,
Son : René Levert
Interprétation :

Montage[modifier | modifier le code]

Les six sketches ont été montés par Jackie Raynal (sous le nom de Jacqueline Raynal).

Divers[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]