Paris-Tours 2007

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paris-Tours 2007
{{#if:
Une carte du parcours serait la bienvenue.
Généralités
Édition 101e
Date 14 octobre 2007
Distance 256 km
Pays visité(s) Drapeau de la France France
Lieu de départ Saint-Arnoult-en-Yvelines
Lieu d’arrivée Tours
Partants 176
Arrivants 132
Résultats
Vainqueur Drapeau : Italie Alessandro Petacchi
46,179 km/h de moyenne
Chronologie
Précédent Paris-Tours 2006 Paris-Tours 2008 Suivant

La course cycliste Paris-Tours 2007 a eu lieu le dimanche 14 octobre 2007.

Récit[modifier | modifier le code]

La course est partie très vite, sous l'impulsion de 22 coureurs qui ont tenté de fausser compagnie au peloton. Cependant, après une poursuite difficile, le peloton a pu refaire son retard sur les fuyards, qui sont repris au kilomètre 93.

À partir de là, on assiste à un déroulement classique. David Boucher, Manuel Quinziato et Serge Pauwels, des équipes Landbouwkrediet, Liquigas et Chocolade Jacques, attaquent. Le peloton laisse faire et les échappés se retrouvent rapidement avec une avance confortable, jusqu'à atteindre 7'5’’ au kilomètre 172. L'équipe Crédit agricole prend alors l'initiative de la chasse et sont rejoints peu après par les équipiers de la Quick Step-Innergetic. L'écart commence alors à diminuer inexorablement.

Alors qu'il ne reste plus que 40km à parcourir, l'écart est descendu à 3'40’’. Quinziato décide alors d'accélérer, emmenant Boucher dans sa roue mais Pauwels ne peut pas suivre et se retrouve distancé. À 30 km du but, Quinziato en remet une couche et lâche à son tour Boucher. Cependant, Quinziato ne parviendra pas à rallier l'arrivée en solitaire et se fait avaler par le peloton au pied de la côte de l'Épan.

C'est le moment que choisit Philippe Gilbert pour attaquer. Il est immédiatement suivi par Karsten Kroon et Filippo Pozzato. Le trio creuse un léger écart sur des contre-attaquants ; Juan Antonio Flecha, Fabian Cancellara et José Iván Gutiérrez ont en effet eux aussi quitté le peloton. Cependant, l'entente des hommes de têtes est loin d'être parfaite. À l'arrière, le peloton se réorganise et reprend les contre-attaquants sur l'Avenue de Grammont. Devant, aucun coureur ne prend ses responsabilités et le peloton revient sur eux aux 700m.

Erik Zabel lance le sprint plein centre pour son leader Alessandro Petacchi, qui ne sera pas rejoint malgré la belle remontée de Francesco Chicchi sur le côté droit de la route.

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement général final
1. Alessandro Petacchi Drapeau de l'Italie Italie Milram en
5 h 32 min 37 s
2. Francesco Chicchi Drapeau de l'Italie Italie Liquigas +
m.t.
3. Óscar Freire Drapeau de l'Espagne Espagne Rabobank m.t.
4. Steven de Jongh Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Quick Step-Innergetic m.t.
5. Allan Davis Drapeau de l'Australie Australie Discovery Channel m.t.
6. Robbie McEwen Drapeau de l'Australie Australie Predictor-Lotto m.t.
7. Alexandre Usov Drapeau de la Biélorussie Biélorussie AG2R Prévoyance m.t.
8. Thor Hushovd Drapeau de la Norvège Norvège Crédit agricole m.t.
9. Aurélien Clerc Drapeau de la Suisse Suisse Bouygues Telecom m.t.
10. Romain Feillu Drapeau de la France France Agritubel m.t.
11. Erik Zabel Drapeau de l'Allemagne Allemagne Milram m.t.
12. Gert Steegmans Drapeau de la Belgique Belgique Quick Step-Innergetic m.t.
13. Carlos Da Cruz Drapeau de la France France La Française des jeux m.t.
14. Saïd Haddou Drapeau de la France France Bouygues Telecom m.t.
15. Leonardo Duque Drapeau de la Colombie Colombie Cofidis m.t.

Liens externes[modifier | modifier le code]