Paris, Texas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paris (homonymie) .

Paris, Texas

Réalisation Wim Wenders
Scénario L.M. Kit Carson
Sam Shepard
Acteurs principaux
Pays d’origine Allemagne de l'Ouest Allemagne de l’Ouest
Drapeau de la France France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1984
Durée 147 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Paris, Texas est un film franco-allemand réalisé par Wim Wenders, sorti en 1984, Palme d'or du Festival de Cannes 1984.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Comme poussé par une idée fixe, Travis, le personnage principal du film, marche seul dans le désert du Texas. Il tente sans succès de boire, arrive finalement dans un bar isolé et y perd conscience. Il est recueilli par un médecin qui trouve sur lui une carte avec le numéro de téléphone de son frère, Walt Henderson. Celui-ci fait le trajet depuis Los Angeles pour le retrouver. Travis n'avait plus donné signe de vie depuis quatre ans.

Malgré leurs retrouvailles, Travis ne dit rien, ne mange pas et ne dort pas. Il refuse de prendre l'avion pour retourner à Los Angeles, ce qui oblige son frère à faire tout le trajet en voiture. Ce n'est que progressivement qu'il retrouve l'usage de la parole. Lorsque son frère lui demande où il espérait aller en errant dans le désert, Travis répond enfin qu'il comptait se rendre à Paris, au Texas, où ses parents l'auraient conçu.

Dans la maison de son frère attendent Anne, compagne de Walt, et Hunter, le fils de Travis qui avait trois ans quand celui-ci a disparu. Même si Hunter sait que Walt et Anne sont son oncle et sa tante et donc des parents adoptifs, les retrouvailles avec son père sont hésitantes.

Travis apprend par la suite par Anne que la mère d'Hunter, Jane, a l'habitude de passer chaque mois déposer de l'argent dans une banque de Houston pour son fils. Il veut partir à sa rencontre. Quand il fait part de ses intentions à Hunter, ce dernier décide de l'accompagner, sans demander la permission à Anne et Walt.

Jane travaille désormais dans un peep-show : les cabines sont équipées de vitres sans tain permettant aux hommes de regarder les femmes sans être vus. Elle ignore ainsi que Travis est venu la voir. Lui, incapable de parler, remet à plus tard leurs discussions et retourne à l'hôtel avec Hunter.

Le lendemain, il revient et parvient à lui narrer l'histoire de deux inconnus. Même si elle n'a pas reconnu la voix de Travis qui lui parle au téléphone à travers la vitre, elle reconnaît leur histoire et comprend qu'il est face à elle. Plusieurs années auparavant, Jane et Travis sont tombés amoureux malgré leur forte différence d'âge. Leur relation est vite devenue conflictuelle. Travis était gagné par la jalousie lorsqu'il s'absentait pour aller au travail. Mais s'il renonçait à celui-ci pour être avec Jane, les problèmes d'argent devenaient sources de tensions. À la naissance d'Hunter, Jane s'est sentie de plus en plus prisonnière de leur relation. Une nuit, leur caravane a pris feu. Jane s'est enfuie avec Hunter. Travis, qui n'en pouvait plus, a alors disparu de leur vie.

Bien qu'ils se soient retrouvés, Travis ne peut se résoudre à reprendre sa vie avec Jane. Il est venu lui confier leur enfant et lui indique la chambre d'hôtel où Hunter attend sa mère. Plus tard, Travis, qui a regardé ces retrouvailles depuis un parking en contrebas, disparaît à nouveau dans la nuit.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Harry Dean Stanton : Travis Henderson
  • Nastassja Kinski : Jane Henderson
  • Dean Stockwell : Walt Henderson
  • Aurore Clément : Anne Henderson
  • Hunter Carson : Hunter Henderson
  • Sam Berr : le pompiste
  • Bernhard Wicki : le docteur Ulmer
  • Claresie Mobley : la loueuse de voitures
  • Viva : la femme à la télévision
  • Socorro Valdez : Carmelita
  • Edward Fayton : l'ami d'Hunter
  • Justin Hogg : Hunter à 3 ans
  • Tom Farrell : l'homme qui crie
  • John Lurie : Slater
  • Jeni Vici : Stretch
  • Sally Norvell : l'infirmière Bibs
  • Sharon Menzel : la comédienne
  • The Mydolls : le groupe de musique

Autour du film[modifier | modifier le code]

La fin du film se déroule à Houston.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du film s'est déroulé du 29 septembre 1983 au 11 décembre 1983[1] au Texas, dans le parc national de Big Bend, à Marathon, Fort Stockton, Nordheim, Port Arthur, El Paso et Houston, mais aussi en Californie, à Los Angeles, et au Nouveau-Mexique[1], à Deming. Aucune scène n'a été tournée à Paris au Texas, qui est, en fait, loin d'être désertique (c'est un chef-lieu de comté de 25 000 habitants).

Réception[modifier | modifier le code]

Après sa première le 19 mai au Festival de Cannes 1984, le film reçoit trois prix  : la Palme d'or, à l'unanimité[2], le prix Fipresci[3] ex æquo avec Voyage à Cythère de Theodoros Angelopoulos[4] et le prix du Jury œcuménique[5]. Il est projeté au Sundance Film Festival en 1985 et à nouveau en 2006 dans la catégorie Sundance Collection[6]. De plus, le film remporte le BAFTA 1985 du meilleur réalisateur ; il était également nominé dans les catégories meilleur film, meilleur scénario adapté et meilleure musique de film.

Exploitation en Allemagne[modifier | modifier le code]

Il était prévu que film sorte en RFA le 28 septembre 1984. La société de production Road Movies Filmproduktion et la société de distribution Filmverlag der Autoren, dont Wenders est membre depuis sa fondation en 1971, avaient décidé de diffuser 40 copies dans de petits cinémas. Constatant le succès du film au Festival de Cannes et les bonnes réactions de la critique, Wenders demande la diffucion d'au moins 80 copies et va jusqu'à bloquer la sortie du film en Allemagne pour obtenir satisfaction.

Ce n'est donc que le 4 janvier 1985 qu'un accord est trouvé, alors que le film est déjà sorti à l'étranger, : Paris, Texas est diffusé à partir du 11 janvier dans 65 salles[7],[8].

Postérité[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Livret de 16 pages fourni avec l'édition 2001 Arte Vidéo du DVD du film (OCLC 422122902)
  2. Fiche du Courrier International sur Paris Texas.
  3. Site du Festival de Cannes : PARIS TEXAS. Consulté le 26 octobre 2011.
  4. Site du Festival de Cannes : TAXIDI STA KITHIRA. Consulté le 26 octobre 2011.
  5. Site du Jury œcuménique : Paris Texas. Consulté le 26 octobre 2011.
  6. Archives / Sundance Institute : Paris, Texas. Consulté le 26 octobre 2011.
  7. (de) Im Palmenrausch, article du Spiegel du 13 août 1984. Consulté le 27 octobre 2011.
  8. (de) Ein Kampf um Paris, Texas, article du Spiegel du 7 janvier 1985. Consulté le 27 octobre 2011.