Parikrama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Femmes réalisant un parikrama autour d'un temple.
Le pradakshina path sur le plan du temple de Kandiriya Mahadeva.

Parikrama qui signifie le chemin qui entoure quelque chose en sanskrit, dénommé aussi Pradakshina est une circumambulation dans l'hindouisme qui se veut révérence envers un temple ou une divinité[1]. Le mot pradakshina signifie: à droite. Les deux termes sont utilisés pour des divinités religieuses dans un temple, des rivières ou des collines sacrées, des groupes de temples. "Faire un parikrama" est une forme de culte hindou [2] [3].

La plupart des temples hindous comportent un ou plusieurs pradakshina [4] Le pradakshina se situe autour de la divinité principale. Mais il peut y avoir des pradakshinas secondaires plus longs, avec le même centre, mais sur un périmètre plus large. En général, ces pradakshinas secondaires ne se situent pas dans le même temple, mais autour d'un ensemble de temples, d'un village ou d'une ville. [2] Le Parikrama se réalise autour du feu sacré d'Agni, de la plante sacrée Tulsi [5] (Ocimum tenuiflorum) et de l'arbre sacré Pipal [6]. Le parikrama ou pradakshina autour du feu sacré est une partie de la cérémonie du mariage hindou [7].

En général, le parikrama se fait après l'achèvement de culte traditionnel (puja) et après avoir rendu hommage à la divinité. Il doit être réalisé dans une phase de méditation. À l'inverse, la démarche du Pradikshana est un passage de transition entre l'entrée dans le temple et l'adoration dans le sanctuaire.

Parikrama est également pratiqué dans le bouddhisme [8]

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :