Parfums Caron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Parfums Caron

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Caron

Création 1904
Dates clés Vente en 1962 à un groupe suisse
Vente au groupe Cora-Revillon en 1987
Vente à L.T. Piver en 1997[1]
Vente au groupe Phyto-Lierac, (devenu groupe Alès) en 1998[2]
Fondateurs Ernest Daltroff
Personnages clés Félicie Wampouille, Michel Morsetti
Forme juridique S.A.S
Siège social Drapeau de France 99 Rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris (France)
Direction Romain Alès
Activité Parfums
Société mère Alès Groupe
Site web http://www.parfumscaron.com

Parfums Caron est une maison de haute-parfumerie française, créée par Ernest Daltroff (1867-1941) en 1904.

Tabac blond, parfum créé en 1919 par Caron

Liste de parfums[modifier | modifier le code]

  • Royal Emilia (1904)
  • Royal Caron (1904)
  • Radiant (1904)
  • Bel Amour (1905)
  • Chantecler (1906)
  • Ravissement (1906)
  • Modernis (1906)
  • Affolant (1908)
  • Isadora (1910)
  • Parfum précieux (1910)
  • Rose précieuse (1910)
  • Narcisse noir (1911)
  • Jacinthe précieuse (1911)
  • Elégancia (1911)
  • Infini (1912)
  • Violette Précieuse (1913)
  • N'aimez que Moi (1916)
  • London Paris (1917)
  • Mimosa (1917)
  • Tabac Blond (1919)
  • Narcisse clanc (1922)
  • Bichon fard (1922)
  • Nuit de Noël (1922)
  • Acaciosa (1923)
  • Pocahontas (1923)
  • Pois de senteur de chez moi (1927)
  • Bellodgia (1927)
  • En Avion (1932)
  • Les Rocailles de Caron (1933)
  • Fleurs de rocaille (1934)
  • Pour un Homme (1934), flacon créé par Félicie Wanpouille[3] et Michel Morsetti[4]
  • Les Cent Fards (1935)
  • Madame peau fine (1935)
  • Adastra (1936)
  • French Cancan (1936)
  • La Fête des roses (1936)
  • Alpona (1939)
  • Vœu de Noël (1939)
  • Rose de Noël (1939)
  • Royal Bain de champagne (1944)
  • Farnesiana (1947)
  • Yatagan (1976)
  • Nocturnes (1981), flacon créé par Pierre Dinand[4]
  • Le 3e Homme (1985), flacon créé par Pierre Dinand[4]
  • Parfum sacré (1990)[4]
  • Fleur de Rocaille (1993)
  • Aimez-Moi (1996)
  • L'Anarchiste (2000)
  • Yuzu Man (2011)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Dictionnaire des parfums - 10e édition 1990-1991, Sermadiras,‎ 1990, 304 p.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Valérie Leboucq, « Philippe Bouriez cède les parfums Caron à LT Piver », Les Échos,‎ 30 Juin 1997 (consulté le 11 novembre 2012)
  2. « Phyto-Lierac acquiert les Parfums Caron », Les Échos,‎ 24 février 1998 (consulté le 11 novembre 2012)
  3. « Caron », in perfumesprojetcs.com, consulté le 10 février 2013.
  4. a, b, c et d Dictionnaire des parfums, pp. 78 et 79.