Parc naturel des lacs de Ruidera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc naturel des lacs de Ruidera
Image illustrative de l'article Parc naturel des lacs de Ruidera
Laguna Salvadora vu de la barre de travertin qui le sépare du lac Santos Morcillo
Catégorie UICN V (paysage terrestre/marin protégé)
Identifiant 4750
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Castilla-La Mancha
Province Albacete et Ciudad Real
Ville proche Ruidera
Coordonnées 38° 58′ 51″ N 2° 54′ 00″ O / 38.980796, -2.90005438° 58′ 51″ Nord 2° 54′ 00″ Ouest / 38.980796, -2.900054  
Superficie 3772 ha[1]
Création 13 juillet 1979[1]
Classement  Réserve de biosphère (1980, Mancha Húmeda)
 Site Ramsar (2011, Lagunas de Ruidera)
Administration Junta de Castilla-La Mancha
Site web http://www.lagunasderuidera.net/

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Parc naturel des lacs de Ruidera

Le parc naturel des lacs de Ruidera (Parque Natural de las Lagunas de Ruidera (es)) est situé dans la plaine et province historique de La Mancha ; il se partage entre la province de Ciudad Real et celle d'Albacete, toutes deux dans la communauté autonome de Castilla-La Mancha en Espagne.

Généralités[modifier | modifier le code]

Son altitude va de 800 à 1 000 m[2]. Il inclut 15 petits lacs (anciennement 16) situés sur le cours du Guadiana supérieur (Guadiana Alto)[3], les lagunas de Ruidera également surnommés "les miroirs de La Mancha", séparés les uns des autres par des barrières naturelles de travertin et se succédant sur environ 20 km le long de leur vallée en direction sud-est / nord-ouest. Le dénivelé total est de 128 m[4]. Le ruisseau qui s'en échappe continue à couler en direction nord-ouest puis disparaît dans le sol. En aval de cette succession de lacs naturels, et toujours dans le parc, on trouve le réservoir de Peñarroya créé par le barrage du même nom.

On y trouve le château de Peñarroya, les ruines du château de Rochafrida, la grotte de Montesinos chère à Don Quichotte, et la maison du Roi au village de Ruidera. Sa superficie totale est de environ 38 km2.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le sous-sol en cette région est d'origine karstique[4], c'est-à-dire essentiellement de calcaire miné de cavités naturelles, trous, fissures et autres éléments structuraux induisant une grande porosité.

Liste des lacs[modifier | modifier le code]

Il y a maintenant 15 lacs plus le réservoir. D'amont en aval, on trouve :

Lac Colgada

Faune[modifier | modifier le code]

Le parc est un refuge pour les oiseaux aquatiques[2].

Conservation[modifier | modifier le code]

L'UNESCO a inclus le parc naturel dans la réserve de biosphère Mancha Húmeda. Le parc est une zone tampon pour le parc national des Tablas de Daimiel, cœur de la réserve de biosphère[5].

Le parc est également inclus dans le site Ramsar des lagunes de Ruidera depuis le 23 septembre 2011[6].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Pédalos sur le lac Santos Morcillo

Randonnées à pied, à cheval ou à vélo, canoë/kayak, natation, plongée, pêche, observation des oiseaux et de la faune et flore en général, spas, découverte des vins et fromages locaux (le Manchego)…

Plage du lac Colgada

Accès[modifier | modifier le code]

Le parc est traversé par la route nationale N430 (Badajoz-Valence via Munera). Ruidera est sur cette route, avec Manzanares à environ 50 km et Ciudad Real à 100 km à l'ouest, et Albacete à 100 km à l'est.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lagunas de Ruidera, histoire. Sur le site du parc.
  2. a et b Mancha Húmeda Biosphere reserve sur le site de l'Unesco.
  3. (en) The 1911 Classic Encyclopedia.
  4. a et b (es) Guadiana sur Enciclopedia GER.
  5. (es) La Unesco da a España tres años de plazo para recuperar Daimiel. Press report 14/06/2008, El País.
  6. (en) « Lagunas de Ruidera », sur Service d’information sur les Sites Ramsar (consulté le 24 mars 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]