Parc national du plateau de Kitulo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national du plateau de Kitulo
Catégorie UICN II (parc national)
Pays Drapeau de la Tanzanie Tanzanie
Région Mbeya et Iringa
Ville proche Mbeya
Coordonnées 9° 00′ 00″ S 34° 00′ 00″ E / -9, 34 ()9° 00′ 00″ Sud 34° 00′ 00″ Est / -9, 34 ()  
Superficie 442 km2
Création 2002
Administration TANAPA

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Parc national du plateau de Kitulo

Géolocalisation sur la carte : Tanzanie

(Voir situation sur carte : Tanzanie)
Parc national du plateau de Kitulo

Le parc national du plateau de Kitulo est un parc national de Tanzanie, à l'extrême sud du pays, à proximité de la frontière du Malawi. C'est le 14e et dernier parc national fondé en Tanzanie. Il est encore largement en cours d'installation.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le parc se situe à l'extrémité nord des monts Livingstone et Kipengere, dans une région de plateaux bordé à l'est par le mont Mtorwi et à l'ouest par le mont Rungwe, non loin du Lac Malawi (40 km). La ville de Mbeya est distante de 120 km (avec 40 km de piste difficile). L'altitude du parc varie entre 2 000 et 2 600 mètres.

Faune[modifier | modifier le code]

La grande faune est pratiquement absente du parc, à l'exception de rares cobes des montagnes ou élands. L'avifaune est nettement plus abondante, avec notamment les seules outardes de Denham de Tanzanie, de rares ciscicoles et d'autres espèces menacées.

Flore[modifier | modifier le code]

C'est le principal attrait du parc, qui lui vaut chez certains botanistes le surnom de Serengeti des fleurs. Le parc abrite 350 espèces de plantes à fleur, dont 30 endémiques. En particulier, plus de 40 espèces d'orchidées sont recensées. La période de floraison correspond à la saison des pluies (décembre à avril). Malheureusement, si cette période est celle pour laquelle le parc est le plus spectaculaire, les déplacements y sont rendus très difficiles par la quasi absence d'infrastructure et la violence des précipitations.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]