Parc national du mont Kenya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national du mont Kenya
Image illustrative de l'article Parc national du mont Kenya
Vallée Mackinder
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 757
Pays Drapeau du Kenya Kenya
Coordonnées 0° 06′ 51″ S 37° 20′ 08″ E / -0.11417972, 37.335500510° 06′ 51″ Sud 37° 20′ 08″ Est / -0.11417972, 37.33550051  
Superficie 589,67 km2
Création 1949

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Parc national du mont Kenya

Géolocalisation sur la carte : Kenya

(Voir situation sur carte : Kenya)
Parc national du mont Kenya
Parc national/Forêt naturelle du mont Kenya *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Pays Drapeau du Kenya Kenya
Type Naturel
Critères (vii) (ix)
Superficie 142 020 ha
Numéro
d’identification
800
Zone géographique Afrique **
Année d’inscription 1997 (21e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le parc national du mont Kenya est un parc établi en 1949 pour protéger la région du mont Kenya. C'était à l'origine une réserve forestière ; il est désormais intégré au sein de celle-ci[1]. En avril 1978, la zone était désignée par l'UNESCO réserve de biosphère[2]. Le parc national et la réserve forestière deviennent un site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1997[3].

Le gouvernement du Kenya avait quatre raisons de créer un parc national sur et autour du mont Kenya : l'importance du tourisme sur l'économie locale et nationale, la préservation d'une région d'une grande beauté naturelle, la conservation de la biodiversité dans le parc et la préservation des ressources en eau[4].

Le parc national a une superficie de 715 km2, la majeure partie étant située au-dessus de 3 000 mètres d'altitude[2],[4]. La réserve forestière a une superficie de 705 km2. Les deux combinées, le site classé par l'UNESCO fait 1 420 km2[2].

Une petite portion des limites du parc près des peuplements les plus denses a des clôtures électrifiées pour tenir les éléphants à distance des fermes[5]. Les sédiments volcaniques dans les sols des régions environnantes et la forte quantité d'eau fraîche descendant des flancs de la montagne favorisent particulièrement l'agriculture[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Mount Kenya National Park », Kenya Wildlife Service (consulté le 2008-02-23)
  2. a, b et c (en) « Protected Areas and World Heritage », United Nations Environment Programme (consulté le 2008-02-23)
  3. (en) « Mount Kenya National Park/Natural Forest », United Nations (consulté le 2008-02-23)
  4. a et b (en) Francis Ndegwa Gichuki, « Threats and Opportunities for Mountain Area Development in Kenya », Ambio, Royal Swedish Academy of Sciences, vol. 28-5, août 1999, pages 430-435
  5. (en) Francis Ojany, « Mount Kenya and its Environs: A review of the interaction between mountain and people in an equatorial setting », Mountain Research and Development, International Mountain Society, vol. 13-3, août 1993, pages 305-309
  6. (en) Heinrich Speck, « Soils of the Mount Kenya Area: Their formation, ecology, and agricultural significance », Mountain Research and Development vol. 2-2, 1982, pages 201-221