Parc national du Serengeti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Serengeti.
Parc national du Serengeti
Image illustrative de l'article Parc national du Serengeti
Panneau d'entrée du parc national du Serengeti
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 916
Pays Drapeau de la Tanzanie Tanzanie
Coordonnées 2° 19′ 58″ S 34° 34′ 00″ E / -2.332777, 34.5666662° 19′ 58″ Sud 34° 34′ 00″ Est / -2.332777, 34.566666  
Superficie 14 763 km2
Création 1951
Administration Tanzania National Parks

Géolocalisation sur la carte : Tanzanie

(Voir situation sur carte : Tanzanie)
Parc national du Serengeti
Parc national du Serengeti *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Pays Drapeau de la Tanzanie Tanzanie
Type Naturel
Critères (vii) (x)
Superficie 14 763 km2
Numéro
d’identification
156
Zone géographique Afrique **
Année d’inscription 1981 (5e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO
Carte situant le parc national du Serengeti en Tanzanie
Zèbres et gnous dans le parc national du Serengeti

Le parc national du Serengeti (parfois Sérengéti) est un grand parc national situé au nord de la Tanzanie (Afrique de l'Est) qui s'étend sur 14 763 km2. C'est le second parc animalier d'Afrique ; environ quatre millions d'animaux dont plus de 400 espèces d'oiseaux y sont présents. Il est surtout connu pour ses deux migrations annuelles de millions de gnous, zèbres et gazelles de Thomson.

Description[modifier | modifier le code]

Le parc du Serengeti et la zone de conservation du Ngorongoro constituent un environnement de rivières et de lacs, favorable aux gnous qui y sont très nombreux. On estime leur nombre à près de deux millions. Réfugiés au Kenya pendant la saison sèche, ils reviennent avec la pluie et l'on peut voir de longues processions d'animaux en quête d'herbe fraîche. Cette migration annuelle est le phénomène naturel marquant de ce parc.

Outre les gnous qui dominent en nombre, sont également représentés les cinq espèces que constituent les Big Five (nom donné à cet ensemble d'espèces par les chasseurs dans les safaris africains au cours du XXe siècle) que sont le lion, le léopard, l'éléphant, le rhinocéros (en faible nombre) et le buffle africain (Syncerus caffer). Le parc abrite aussi des hyènes, des guépards, des zèbres, des rapaces, et de nombreuses autres espèces. Cette profusion d'animaux a généré une économie locale tournant autour de ce que l'on appelle parfois l'écotourisme et la Tanzanie est aujourd'hui très attentive à exploiter de manière rationnelle cette richesse locale à la fois par des politiques de protection et une taxation spécifique des activités touristiques.

Près du parc se trouve Olduvai Gorge, où de nombreux fossiles et vestiges humains ont été exhumés. Le parc est également contigu à l'aire de conservation du Ngorongoro, et est une partie du grand écosystème du Serengeti. Il est listé par l'UNESCO comme patrimoine mondial. L'entité administrative pour tous les parcs de Tanzanie se nomme Parcs Nationaux de Tanzanie (Tanzania National Parks, ou TANAPA).

Myles Turner fut un des premiers gardiens du parc, on lui doit les premières mesures contre le braconnage. On trouve dans son autobiographie Mes années au Serengeti (My Serengeti Years) une intéressante histoire des débuts du parc.

Le Serengeti a été un des lieux où se sont révélés des photographes animaliers reconnus internationalement comme Yann Arthus-Bertrand et il est aujourd'hui le lieu de rendez-vous de nombreux photographes amateurs ou professionnels en quête de safari photo. De nombreux documentaires animaliers destinés à la télévision y sont tournés.

Populations d'herbivores[modifier | modifier le code]

Populations de carnivores[modifier | modifier le code]

Le léopard, constitue une population extrêmement difficile à recenser, car l'animal est très discret. Il se camoufle et habite les arbres et les rochers. Il s'adapte à différents biotopes (les zones accidentées, montagneuses, boisées, les rivières, lacs et savanes d'acacias). D'après des recherches, le léopard reste abondant dans le parc national du Serengeti.

Le parc national du Serengeti est le seul parc de Tanzanie où les guépards et les léopards peuvent facilement être aperçus lors des safaris photos. Il y a très peu de chance d'apercevoir ces deux espèces dans les autres parcs[1].

Danger pour l'écosystème[modifier | modifier le code]

En juillet 2010, le gouvernement tanzanien annonce publiquement le projet de construction d'une route nationale qui traverserait le nord parc sur une distance de 53 km et couperait la voie de migration des herbivores[2],[3].

Selon certaines sources, la construction d'un aéroport international est envisagée dans la réserve voisine d'Ikorongo qui est aussi une des routes de migration[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]